Gouvernement Trudeau: les attentes des municipalités sont grandes

La présidente de l'UMQ et mairesse de Sainte-Julie,... (Photo Pascal Ratthé, archives Le Soleil)

Agrandir

La présidente de l'UMQ et mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy.

Photo Pascal Ratthé, archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne

Les attentes des municipalités sont grandes à l'égard du nouveau gouvernement Trudeau, qui a notamment promis de doubler les investissements dans les infrastructures en 10 ans.

Au cours d'une entrevue mardi, la présidente de l'Union des municipalités du Québec, Suzanne Roy, a soutenu que le temps presse en matière d'investissements dans les infrastructures et les transports collectifs.

«Il ne faut pas attendre. Il faut qu'il y ait des investissements année après année dans les infrastructures et dans les transports collectifs. Il faut signer le fonds; il y a des ententes fédérales-provinciales qui doivent être signées pour que les municipalités aient accès à l'argent. Alors ça, il faut que ça se fasse rapidement. Et après ça, l'augmentation des investissements doit se faire aussi graduellement», a-t-elle opiné.

Mme Roy, qui est aussi mairesse de Sainte-Julie, insiste d'ailleurs pour que les engagements pris par le chef libéral se concrétisent dans un contexte de reconnaissance des pouvoirs municipaux, c'est-à-dire en laissant aux villes une bonne marge de manoeuvre pour déterminer le type d'infrastructures à privilégier, par exemple.

Cette reconnaissance des pouvoirs municipaux lui paraît d'autant plus cruciale qu'au cours des derniers jours, l'UMQ plaidait devant la Cour suprême du Canada dans le dossier des tours de télécommunications. Il y était justement question de l'étendue du pouvoir municipal en matière d'aménagement du territoire dans un domaine de compétence fédérale comme les télécommunications, rappelle Mme Roy.

Et cette reconnaissance des pouvoirs municipaux prend aussi toute son importance dans le dossier de Postes Canada, qui a déjà commencé à déployer son plan d'interruption de la livraison du courrier à domicile, signale Mme Roy. Postes Canada installe plutôt des boîtes communautaires.

D'ailleurs, les villes de Montréal, Laval et Longueuil ont déposé une requête pour intervenir devant le tribunal dans la cause qui oppose Postes Canada à son syndicat des travailleurs et à différents groupes représentant des personnes âgées et handicapées.

En campagne électorale, le chef libéral Justin Trudeau s'était engagé à ce que la livraison du courrier à domicile ne soit plus abolie, bien que le processus ait déjà commencé.

«C'est sûr qu'il ne faut pas le laisser se détériorer (ce service). Si on laisse Postes Canada continuer à s'avancer, tantôt, quand on va vouloir reculer, ça va être de plus en plus difficile. De là l'importance de s'assurer que l'orientation prise par Postes Canada arrête immédiatement», a commenté Mme Roy.

Le gouvernement libéral s'est aussi engagé à accroître les investissements dans le logement social et abordable, où les besoins sont pressants.

«Il y avait de grandes, grandes inquiétudes au niveau du monde municipal, parce qu'il y avait un désengagement auprès de la SCHL (Société canadienne d'hypothèques et de logement). Et là, le Parti libéral nous dit qu'il va maintenir le budget de 1,7 milliard de la SCHL pour les logements sociaux et qu'il va rétablir les subventions», s'est réjouie la présidente de l'Union des municipalités.

De son côté, le maire de Laval, Marc Demers, a également rappelé la volonté du chef libéral d'investir «massivement» dans les infrastructures. «En ce sens, les villes et notamment Laval ne pourront sortir que gagnantes de cette nouvelle volonté du gouvernement fédéral», a-t-il commenté par voie de communiqué.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer