Centre d'injections supervisées: Duceppe invite Ottawa à «se tasser»

Gilles Duceppe était dans Hochelaga-Maisonneuve pour vanter les pouvoirs... (PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE)

Agrandir

Gilles Duceppe était dans Hochelaga-Maisonneuve pour vanter les pouvoirs qu'aurait un Québec souverain dans le dossier du Centre d'injections supervisées de Montréal.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Gilles Duceppe était dans Hochelaga-Maisonneuve, hier, pour demander à Santé Canada d'approuver le projet-pilote montréalais de Centre d'injections supervisées et vanter les pouvoirs qu'aurait un Québec souverain dans un tel dossier.

La ministre fédérale de la Santé devrait «se tasser du chemin» et donner aux instigateurs du projet l'exemption nécessaire, puisqu'un consensus favorable existe dans le milieu communautaire et policier, selon lui.

«C'est une autre illustration qu'en demeurant une province, on a tout à perdre», a fait valoir M. Duceppe. «Avec un Québec indépendant [...], on n'aura pas à se battre sans cesse avec Ottawa, on va décider nous-mêmes.»

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer