L'investiture du NPD dans NDG-Westmount chaudement disputée

La candidate à l'investiture Sue Montgomery veut convaincre... (Photo archives La Presse)

Agrandir

La candidate à l'investiture Sue Montgomery veut convaincre les électeurs grâce à son «profil national» et son «expérience internationale» comme journaliste à The Gazette.

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La course à l'investiture du Nouveau Parti démocratique (NPD) est chaudement disputée par six candidats dans la circonscription de Notre-Dame-de-Grâce-Westmount. L'ex-journaliste Sue Montgomery, le conseiller municipal Peter McQueen et l'ex-directeur général de la Mission Old Brewery James Hughes font partie du trio de tête voulant battre le député libéral Marc Garneau.

Les 1352 membres du NPD dans cette circonscription de l'ouest de Montréal ont commencé à voter en ligne mercredi en vue de l'investiture prévue dimanche. Leur nombre a plus que triplé depuis quelques mois, se réjouit Sue Montgomery. La journaliste d'expérience s'est fait connaître l'an dernier en révélant avoir déjà été agressée sexuellement et en lançant un mot-clic viral sur Twitter. Elle veut convaincre les électeurs grâce à son «profil national» et son «expérience internationale» comme journaliste à The Gazette. «Je me suis toujours battue contre l'injustice. Les femmes veulent une voix une très forte pour représenter les femmes à Ottawa», affirme-t-elle.

Peter McQueen... (Photo fournie par Projet Montréal) - image 2.0

Agrandir

Peter McQueen

Photo fournie par Projet Montréal

Le conseiller de ville de Notre-Dame-de-Grâce Peter McQueen a quitté temporairement Projet Montréal pour se lancer en politique fédérale. Son cheval de bataille est le transport collectif dans le quartier. «L'an dernier, j'ai fait une grande campagne pour un meilleur transport d'autobus dans NDG. Le NPD promet 5 milliards chaque année pour le transport en commun à travers le Canada. C'est le genre d'argent qui peut faire la différence», explique-t-il.

James Hughes... (Photo archives La Presse) - image 3.0

Agrandir

James Hughes

Photo archives La Presse

Président de la Fondation Graham Boechk depuis trois ans, James Hughes croit se démarquer grâce à son expérience comme sous-ministre du Développement social au Nouveau-Brunswick. «J'ai vu comment la politique peut faire la différence dans la vie des gens. Je sais comment ça marche à l'intérieur du gouvernement. Je suis quelqu'un qui peut livrer la marchandise», fait-il valoir.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer