Mandat de grève de 88 % à l'École de technologie supérieure

Les 500 employés de soutien de l'École de... (PHOTO Martin Chamberland, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les 500 employés de soutien de l'École de technologie supérieure à Montréal viennent de se doter d'un mandat de grève générale illimitée.

PHOTO Martin Chamberland, ARCHIVES LA PRESSE

Lia Lévesque
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les 500 employés de soutien de l'École de technologie supérieure à Montréal se sont dotés vendredi d'un mandat de grève générale illimitée à être déclenché au moment jugé opportun.

Ces travailleurs, membres de la section locale 3187 du Syndicat canadien de la fonction publique, affilié à la FTQ, sont tant des professionnels que des employés de métier, des employés de bureau et des techniciens.

Au cours d'une entrevue avec La Presse canadienne, vendredi, Chantal Bourgeois, conseillère syndicale au SCFP-FTQ, a fait savoir que les syndiqués commenceront leurs moyens de pression dès dimanche, en manifestant pacifiquement lors de la journée «portes ouvertes» dans l'établissement de niveau universitaire.

Le mandat de grève a été appuyé dans une proportion de 88 %, avec un taux de participation de 76 %. Il n'est pas dans l'intention du syndicat de l'exercer pour l'instant. «Notre idée, c'est d'arriver à un règlement», a insisté Mme Bourgeois.

«On y va de façon graduelle. On commence par des moyens de pression; le premier va être ce dimanche-ci. On va aussi laisser la chance à la négociation et il y a un conciliateur, éventuellement, qui va être nommé. Alors on va voir comment ça va se dérouler à la table de négo. Et si c'est nécessaire, effectivement, on va l'exercer; mais quand? Pour l'instant, je ne suis pas en mesure de répondre à cette question-là», a ajouté Mme Bourgeois.

Parmi les principaux points en litige, on trouve les salaires, la retraite et le processus de dotation des postes.

Mme Bourgeois explique que les syndiqués bénéficient d'une clause qui leur permet de prendre une retraite de façon graduelle. Selon elle, la direction voudrait repousser l'âge auquel il serait possible de se prévaloir de cette disposition.

Joint par téléphone et par courriel, le service des communications de l'ÉTS n'a pas commenté.

Le Syndicat canadien de la fonction publique est le plus grand des syndicats affiliés à la FTQ. Il compte près de 116 000 membres, dans les municipalités du Québec, dans les médias, l'hydroélectricité, l'éducation et d'autres secteurs.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer