CSDM: autre cas de moisissures, autre fermeture d'école

Des infiltrations d'eau seraient à l'origine de ce... (La Presse)

Agrandir

Des infiltrations d'eau seraient à l'origine de ce problème de moisissures et des travaux d'urgence ont dû être réalisés à l'école secondaire Académie de Roberval.

La Presse

Aux prises avec un problème de moisissures, l'école secondaire Académie de Roberval devra fermer ses portes d'ici Noël et relocaliser ses élèves. La Commission scolaire de Montréal ignore ce qu'il adviendra du bâtiment presque centenaire.

La direction de cette école située dans le quartier Villeray a rencontré les parents, hier, pour leur faire part de cette décision. Un médecin de la direction de la santé publique était également sur place pour répondre à leurs questions.

Ce sont des ennuis de santé chez le personnel de l'école qui ont mis la puce à l'oreille. «Au mois de septembre, il y a eu des signalements du personnel. Nous avons distribué un questionnaire santé et 40% des membres du personnel avaient des symptômes liés à la qualité de l'air intérieur», explique la présidente de la CSDM Catherine Harel-Bourdon.

La Direction de la santé publique a en conséquence recommandé de relocaliser les élèves «à court terme», dit Catherine Harel-Bourdon.

Des infiltrations d'eau seraient à l'origine de ce problème de moisissures et des travaux d'urgence ont dû être réalisés. «La maçonnerie a été sécurisée, elle n'est plus étanche», explique la présidente.

La CSDM prévoyait déjà dans son plan directeur faire d'importants travaux s'élevant à 14,5 millions dans ce bâtiment construit en 1931.

Les élèves relocalisés

Les quelque 500 élèves de l'école seront relocalisés à l'école secondaire Georges-Vanier pendant le temps des Fêtes. Ironie du sort, ils prendront la place occupée pendant les cinq dernières années par les élèves de l'école primaire Saint-Gérard, qui a dû être démolie pour cause de moisissures.

Celle-ci, également dans le quartier Villeray rouvrira ses portes le 14 novembre. Deux journées pédagogiques «dont les frais sont assumés par l'école» été ajoutées au calendrier scolaire pour permettre ce déménagement.

La présidente de la CSDM assure que la rentrée dans la nouvelle école St-Gérard n'a pas été précipitée. Elle reconnait que pour certains parents dont les enfants ont fréquenté cette école primaire, l'histoire se répète.

Qui plus est, la CSDM ne sait pas ce qu'il adviendra de l'Académie de Roberval. «Dans les prochains mois, on va faire des analyses, ouvrir les murs, faire un portrait de situation du bâtiment», explique la présidente Catherine Harel-Bourdon.

D'ici la fin de l'année, explique-t-elle, la commission scolaire fera une proposition au ministère de l'Éducation pour la suite des choses.

Valérie Plante: «Un manque de planification»

L'aspirante mairesse Valérie Plante s'est indignée d'apprendre la fermeture d'une nouvelle école pour cause de moisissures. «C'est déplorable. Il y a eu un sous-investissement du provincial dans nos écoles. On a laissé des établissements scolaires à eux-mêmes. Les moisissures, c'est un manque de planification», a-t-elle dénoncé.

La cheffe de Projet Montréal estime que la métropole devrait aussi en faire plus en aidant à la Commission scolaire de Montréal à construire de nouvelles écoles. «On doit penser en amont et garder des terrains intéressants... pas en dessous de lignes électriques.»

- Avec la collaboration de Pierre-André Normandin




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer