Québec débloque 400 millions pour l'entretien des écoles

Le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx.... (Jacques Boissinot, archives PC)

Agrandir

Le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx.

Jacques Boissinot, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline Plante
La Presse Canadienne
Québec

Québec débloque 400 millions de dollars pour la réalisation de projets d'agrandissement et de construction d'écoles, dont plus de 40 seront réalisés dès cet été.

Par exemple, a illustré le ministre de l'Éducation Sébastien Proulx, mardi, la Commission scolaire de la Capitale reçoit à elle seule un montant de près de 7 millions pour la construction de 10 classes supplémentaires à l'École de la Grande-Hermine.

Les sommes étaient déjà prévues dans le budget du gouvernement Couillard, mais n'avaient pas encore été octroyées.

Par ailleurs, le ministre Proulx a annoncé que tous les projets se verront désormais accorder une augmentation pouvant aller jusqu'à 15% du coût des travaux et des frais afférents pour la mise en oeuvre de «solutions architecturales ou d'ingénierie» pour améliorer les infrastructures scolaires.

L'objectif, a-t-il dit, est de favoriser «la créativité, la collaboration et l'interaction» dans des bâtiments «favorisant l'apport de lumière, un ensoleillement naturel ou un environnement favorable sur le plan de la qualité de l'air intérieur, de l'utilisation de systèmes minimisant l'émission de gaz à effet de serre, etc.»

De plus, l'école d'architecture de l'Université Laval a reçu, mardi, une subvention de 2,5 millions pour faire le pont entre la recherche universitaire en matière d'infrastructures scolaires et la gestion de projets de construction.

Cet hiver, le Parti québécois estimait qu'environ 500 écoles au Québec avaient des problèmes de base, notamment de qualité de l'air, de moisissure et de vétusté. Certaines écoles devaient carrément être démolies, selon le PQ, qui accusait les libéraux d'avoir investi moins de la moitié des investissements de 778 millions promis pour l'entretien des écoles.

Le ministre s'est défendu mardi d'accuser du retard en ce qui a trait à la rénovation d'écoles vétustes; les travaux de rénovation et ceux de construction vont de pair et suivent l'horaire prévu, a-t-il dit.

Depuis une semaine, M. Proulx, qui est aussi ministre de la Famille, effectue un véritable blitz d'annonces.

Lundi, il annonçait des investissements en garderies pour améliorer la qualité des services, dont les repas, et pour permettre aux centres de la petite enfance (CPE) de procéder à des travaux de rénovation.

M. Proulx a également donné le feu vert à l'implantation de 100 nouvelles classes de maternelle 4 ans dès septembre.

La semaine dernière, il a déposé un projet de loi pour garantir l'accès au régime pédagogique québécois à tous les enfants, plus spécifiquement aux enfants étudiant dans des écoles religieuses et à la maison, ainsi qu'aux enfants sans papiers.

L'Assemblée nationale termine ses travaux vendredi, et fera relâche pour l'été.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer