Exclusif

Cinquième secondaire: de l'économie au détriment des enjeux mondiaux

Québec avait fait disparaître le cours obligatoire d'économie... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Québec avait fait disparaître le cours obligatoire d'économie en 2009. Il a décidé de le réintroduire au cinquième secondaire à compter de l'automne 2017.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les élèves de cinquième secondaire en apprendront moins sur les enjeux environnementaux et les conflits mondiaux, mais plus sur l'économie. Le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, a en effet tranché : le cours Monde contemporain sera amputé pour introduire un cours obligatoire d'« éducation financière » à compter de la prochaine rentrée scolaire, a appris La Presse. Explications.

LE RETOUR DE L'ÉCONOMIE

Québec avait fait disparaître le cours obligatoire d'économie en 2009. Il a décidé de le réintroduire au cinquième secondaire à compter de l'automne 2017. Ce sera plus précisément un cours d'éducation financière. On y traitera d'épargne et de crédit, par exemple. « Il m'apparaît important que tous les élèves acquièrent des habiletés de base en matière de gestion de leurs finances personnelles afin qu'ils puissent évaluer de façon éclairée les choix qui s'offrent à eux et ainsi adopter des comportements responsables qui leur seront bénéfiques dans tous les aspects de leur vie », a expliqué le ministre Proulx aux présidents des commissions scolaires dans une lettre datée du 24 novembre.

DES SCÉNARIOS ÉCARTÉS

Sébastien Proulx a jonglé avec plusieurs scénarios pour faire une place à ce nouveau cours obligatoire. L'un d'eux visait à couper dans les cours à option (mathématiques, chimie, physique, langues, arts, histoire, etc.). Or, avec un tel scénario, des écoles auraient eu de la difficulté à maintenir des concentrations ou des projets particuliers, a constaté le ministre. Ce n'est pas tout : une école peut utiliser le temps consacré aux cours à option pour, par exemple, permettre à des élèves en difficulté de faire du rattrapage. Sébastien Proulx ne voulait pas compromettre ces services. Il a donc écarté le scénario, a appris La Presse. Il a fait de même avec l'idée d'ajouter purement et simplement un cours obligatoire : la grille-matières est suffisamment chargée, a-t-il jugé.

« MONDE CONTEMPORAIN » ÉCOPE

Sébastien Proulx a donc choisi de couper de moitié le cours Monde contemporain pour faire entrer l'éducation financière dans la grille-matières. Comme le décrit le ministère de l'Éducation, Monde contemporain est un programme qui s'articule autour de cinq thèmes qui font référence à « des grandes préoccupations considérées à l'échelle mondiale » : l'environnement, la population, le pouvoir, la richesse et les tensions et conflits. Ce cours passera de quatre à deux unités, donc de 100 à 50 heures. L'éducation financière comptera pour deux unités (50 heures). Les écoles ajouteront toutefois Monde contemporain parmi les cours à option afin d'offrir la possibilité aux élèves d'avoir accès à toute la matière du programme. Les enseignants sélectionneront au choix deux des cinq thèmes de Monde contemporain qui feront partie du volet obligatoire. Les trois autres seront abordés dans le cadre du cours offert en option.

FORMATION POUR LES PROFS

Le cours d'éducation financière sera donné par les enseignants de Monde contemporain, a précisé une source sûre. Le ministère de l'Éducation leur offrira une formation au printemps. Il reste à déterminer quelles sources documentaires seront utilisées dans le cadre de ce programme.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer