Les enseignants réclament une révision des programmes scolaires

Constatant l'échec de la réforme de 2000, les enseignants représentant les... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Leduc
La Presse

Constatant l'échec de la réforme de 2000, les enseignants représentant les trois commissions scolaires francophones de l'île de Montréal réclament une révision des programmes scolaires pour que les mêmes concepts soient dorénavant enseignés d'une école à l'autre et pour que les diplômes aient la même signification partout sur le territoire.

C'est par la voix de leurs syndicats que les enseignants donnent leur point de vue ce matin à Montréal, où se tient aujourd'hui la consultation régionale sur la réussite éducative pilotée par le ministère de l'Éducation.

« D'une région à l'autre, voire d'une école à une autre, il est important que les programmes de formation, de toutes les disciplines, précisent quels sont les savoirs qui doivent être enseignés et évalués et non laissés à la discrétion de chaque établissement, a plaidé Thérèse Prinos, présidente du Syndicat de l'enseignement de la Pointe-de-l'Île. Le socle commun est une condition indispensable pour que la valeur du diplôme, d'une note au bulletin ou d'un examen soit la même partout au Québec. »

Les programmes de formation sont actuellement conçus en trois cycles de deux années au primaire et d'un cycle de deux ans et d'un autre de trois ans au secondaire. Les enseignants croient que ça ne fonctionne pas. « Nous proposons de diviser les programmes de formation année par année plutôt que par cycle de deux ou trois ans, demande Catherine Renaud, présidente de l'Alliance des professeurs de Montréal (ceux de la CSDM). Nous voulons une progression des apprentissages cohérente et claire pour le prof, l'élève et le parent et nous voulons aussi éviter de brimer les apprentissages des nombreux élèves qui doivent changer d'école durant leur parcours scolaire. »

Mais surtout, si jamais les consultations en cours devaient se terminer par une autre réforme, les enseignants réclament d'avoir leur mot à dire, cette fois-ci.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer