Grève des étudiants employés: l'UQAM a obtenu une ordonnance d'injonction

Selon l'UQAM, depuis le début du débrayage, les... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE)

Agrandir

Selon l'UQAM, depuis le début du débrayage, les grévistes bloquent ou entravent les entrées de plusieurs de ses pavillons.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

L'Université du Québec à Montréal (UQAM) a enregistré une avancée dans son bras de fer avec le Syndicat des étudiants employés de l'UQAM qui a déclenché une grève plus tôt cette semaine.

Mardi soir, elle est parvenue à obtenir une ordonnance d'injonction provisoire de la part de la Cour supérieure du Québec qui sera en vigueur pour une durée de dix jours, soit jusqu'au 18 décembre prochain.

Dans un bref communiqué, l'UQAM a indiqué qu'elle espérait ainsi garantir l'accès à ses locaux à ses étudiants, à ses employés et à ses locataires.

Elle a soutenu qu'elle souhaitait également leur offrir «des conditions d'apprentissage et de travail qui respectent leur santé, leur sécurité et leur intégrité».

Toujours selon l'UQAM, depuis le début du débrayage, les grévistes bloquent ou entravent les entrées de plusieurs de ses pavillons.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer