D'autres chaînes humaines autour de certaines écoles au Québec

Des parents et des enfants manifestent devant l'École... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

Des parents et des enfants manifestent devant l'École Sans-Frontières, dans Rosemont.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Des chaînes humaines se sont formées autour de plusieurs écoles publiques du Québec, ce jeudi matin, afin de dénoncer les coupes budgétaires dans le monde de l'éducation.

Le mouvement «Je protège mon école publique» en est à sa quatrième manifestation du genre en quelques mois.

La plus récente a eu lieu le 1er septembre; plus de 150 écoles réparties dans 15 régions administratives du Québec ont participé à l'événement en dressant des chaînes humaines près des écoles, avant le début des cours.

Le mouvement a invité les parents et les élèves à se rendre devant leur école de quartier une demi-heure avant le début des classes pour se tenir la main et ainsi former une chaîne humaine.

Le 1er septembre, le ministre de l'Éducation, François Blais, a reconnu aux adultes le droit de protester, mais a déploré que des enfants aient été exposés à leurs manifestations et confrontés à des problèmes qu'ils ne pouvaient comprendre.

Mercredi, environ le tiers des enseignants du primaire et du secondaire québécois ont débrayé. Les quelque 34 000 enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire, de l'éducation des adultes et de la formation professionnelle, syndiqués à la Fédération autonome de l'enseignement, ont ainsi protesté contre les offres faites par le gouvernement et les coupes budgétaires affectant le monde de l'éducation.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer