Des accès aux cours bloqués, l'UQAM durcit le ton

Des altercations entre étudiants aux visées opposées ont... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Des altercations entre étudiants aux visées opposées ont été rapportées devant l'École des sciences de la gestion, par plusieurs médias.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Étienne Fortin-Gauthier
La Presse Canadienne

L'Université du Québec à Montréal (UQAM) prendra tous les moyens nécessaires pour permettre le libre accès aux salles de classe, fait-elle savoir au terme d'une journée mouvementée sur son campus.

L'Université du Québec à Montréal (UQAM) prendra tous... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Dans une lettre envoyée lundi soir à la communauté estudiantine, l'UQAM revient sur les actions de blocage qui se sont déroulées devant plusieurs pavillons de son campus en journée.

L'Université affirme dans ce document que les actes d'intimidation qui se sont produits sont inacceptables.

Lundi matin, l'École des sciences de la gestion de l'UQAM a pris la décision de suspendre les cours après que les voies d'accès eurent été bloquées par plusieurs manifestants opposés à l'austérité.

Les étudiants de l'École ayant voté en majorité contre la grève, plusieurs d'entre eux ont été choqués de se voir incapables d'aller à leurs cours.

Des altercations entre étudiants aux visées opposées ont été rapportées devant l'École des sciences de la gestion, par plusieurs médias.

«La Direction mettra tout en oeuvre pour que les actions de blocage, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur de l'Université, ne se reproduisent plus. Elle prendra tous les moyens qu'elle jugera nécessaires pour que le campus, incluant les salles de cours, demeure accessible en tout temps», a indiqué l'UQAM dans la missive envoyée en soirée à la communauté universitaire.

L'institution d'enseignement dit «compter sur la collaboration» des professeurs, des chargés de cours et des étudiants pour que les activités puissent se dérouler sans anicroche.

L'association des étudiants de l'École des sciences de la gestion de l'UQAM (AÉESG) se dit solidaire des groupes contre l'austérité. Elle est cependant opposée à la grève, misant plutôt sur d'autres stratégies pour sensibiliser la communauté aux conséquences des mesures d'austérité.

«L'AÉESG n'encourage pas et ne décourage pas ses membres à franchir les lignes de piquetage. Dans le contexte actuel, nous sommes d'avis qu'il est de la responsabilité individuelle des membres de prendre cette décision», a fait savoir l'exécutif de l'association sur son compte Facebook en marge des événements de lundi.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer