L'ASSÉ appuie et encourage les poursuites contre les agissements policiers

L'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) entend appuyer et... (Photo Erick Labbe, Le Soleil)

Agrandir

Photo Erick Labbe, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

L'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) entend appuyer et encourage les personnes qui envisagent de contester les agissements policiers lors des récentes manifestations contre les mesures d'austérité du gouvernement Couillard.

Naomie Tremblay-Trudeau, l'étudiante de 18 ans qui a été blessée au visage par un tir de gaz lacrymogène lors de la manifestation de jeudi devant l'Assemblée nationale, a déjà communiqué avec un avocat et envisage une poursuite. À Montréal, un autre étudiant a subi des blessures au visage après avoir présumément reçu des coups de matraque, et encore là, une poursuite est à l'étude.

La porte-parole de l'ASSÉ, Camille Godbout, affirme qu'il est grand temps que les forces de l'ordre adoptent une autre attitude. Elle accuse les policiers d'agir de manière concertée pour couper les ailes des protestataires.

L'incident de Québec a provoqué sur les réseaux sociaux de nombreuses réactions d'appui envers la jeune étudiante blessée.

Mais la police a aussi de nombreux sympathisants. Par le biais de Facebook, ils planifient même une manifestation pour le 4 avril devant l'Assemblée nationale en support aux policiers. Ils disent vouloir envoyer un message «aux casseurs, aux anarchistes et aux extrémistes» que le Québec ne leur appartient pas.

Plusieurs autres manifestations sont prévues ce week-end, principalement à Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer