Propos sexistes: les étudiants de Dalhousie accusés seront séparés

Treize étudiants de quatrième année en médecine dentaire... (Photo Andrew Vaughan, Archives PC)

Agrandir

Treize étudiants de quatrième année en médecine dentaire à l'université Dalhousie auraient échangé sur Facebook des propos sexuels, méprisants et violents au sujet de consoeurs de classe.

Photo Andrew Vaughan, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
HALIFAX

Les 13 étudiants de quatrième année en médecine dentaire à l'université Dalhousie qui auraient échangé sur Facebook des propos sexuels, méprisants et violents au sujet de consoeurs de classe ne pourront finalement plus suivre leurs cours avec les autres.

L'annonce a été faite vendredi par le président de cette université de Halifax, Richard Florizone, qui a ajouté qu'une enquête serait menée sur toute cette histoire par une spécialiste qui n'est pas liée à l'université. Le rapport sera d'ailleurs rendu public.

L'enquête sera menée par la professeure Constance Backhouse, de l'université d'Ottawa, qui est reconnue pour ses travaux en matière de discrimination.

Plus tôt cette semaine, les 13 étudiants de quatrième année ont appris qu'ils étaient exclus de leurs stages cliniques.

M. Florizone a aussi indiqué vendredi que le processus de «justice réparatrice» suivrait son cours, avec la participation de 14 femmes et 12 des 13 étudiants mêlés aux pages Facebook controversées.

Les cours doivent reprendre lundi prochain à la faculté de médecine dentaire de Dalhousie.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer