Un étudiant de McGill se dit victime de vol de propriété intellectuelle

Jakub Dzamba... (Photo: PC)

Agrandir

Jakub Dzamba

Photo: PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Peter Rakobowchuk
La Presse Canadienne
Montréal

Un étudiant de l'Université McGill accuse des anciens collègues de classe ayant récemment remporté un prestigieux prix international en entreprenariat social de lui avoir volé ses idées avant de couper les ponts avec lui.

Jakub Dzamba soutient avoir été victime d'un vol de propriété intellectuelle de la part de ses cinq ex-coéquipiers, qui ont gagné le prix Hult pour un projet en nutrition.

Les cinq étudiants au MBA à McGill ont reçu leur récompense, assortie d'une bourse de 1 million $US, des mains de l'ancien président américain Bill Clinton, lundi soir, à New York.

M. Dzamba, qui a regardé la remise du prix en webdiffusion, a affirmé être triste d'avoir été tenu à l'écart de cet événement. «J'aurais bien aimé rencontrer Bill Clinton, a-t-il confié en entrevue. C'était un peu un rêve pour moi.»

Sur son site Web, le prix Hult se présente comme étant le plus important concours étudiant visant à trouver des solutions aux problèmes sociaux. Les gagnants utilisent la bourse comme capital de départ et bénéficient des conseils du milieu des affaires international.

Plus de 10 000 étudiants représentant quelque 150 pays au tour du monde prennent généralement part au concours.

Cette année, les participants devaient créer une entreprise sociale pouvant fournir de la nourriture à des populations pauvres, plus particulièrement aux 200 millions de personnes qui vivent dans des bidonvilles.

Le projet de l'équipe de la Faculté de gestion Desautels de McGill propose de produire et de transformer des insectes destinés à l'alimentation humaine.

Selon Jakub Dzamba, ses anciens coéquipiers ont utilisé ses diapositives et sa présentation lors de la demi-finale. Après leur victoire, ils ont toutefois cessé de communiquer avec lui tout en conservant ses idées sans lui verser une compensation.

Il a ajouté qu'un groupe de doyens associés et un responsable de la commercialisation de McGill s'étaient mêlées de la dispute et avaient décidé que l'équipe devait lui donner 5300 $ pour sa contribution au projet.

Mais un différend au sujet d'un communiqué conjoint, que M. Dzamba a comparé à une «ordonnance de non-publication», a fait capoter l'entente, qui n'a jamais été signée.

Dans une déclaration, le vice-principal à la commercialisation et aux relations externes de l'université, Olivier Marcil, a affirmé que l'université avait fait enquête, suggéré une solution et espérait toujours que les diverses parties arriveraient à s'entendre.

M. Marcil a indiqué que McGill avait vérifié que la présentation finale de l'équipe devant le jury du prix Hult ne comprenait aucune référence à la ferme de grillons portative élaborée par Jakub Dzamba.

De leur côté, les anciens collègues de M. Dzamba ont confirmé dans un communiqué ne pas avoir eu recours aux idées du jeune homme de 31 ans pour leur projet et avoir l'intention de le rémunérer pour le travail qu'il a accompli à titre de consultant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer