SharQc, 5 ans plus tard

la liste:11537:liste

SharQc, 5 ans plus tard

Alors qu'on dénombrait environ 115 membres en règle des Hells Angels au Québec en 2009, avant l'opération SharQc, il y a en actuellement 8 en liberté totale, sans condition.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Les Hells se relèvent péniblement

Daniel Renaud
La Presse

Cinq ans après avoir été pratiquement rayés de la carte au Québec lors de l'opération SharQc, les... »

  • Salvatore Cazzetta, le numéro un des Hells au Québec

    En octobre 2008, La Presse a écrit, citant des sources policières, que Salvatore Cazzetta... »

  • Des bunkers disparus

    Depuis que leurs locaux (bunkers) ont été fermés lors de l'opération SharQc, les Hells Angels n'en... »

  • Cinq groupes sympathisants

    Voici un portrait de cinq groupes sympathisants des Hells Angels. »

  • La quadrature du cercle

    Un superprocès, c'est la « quadrature du cercle ». L'image est de l'ex-juge Bernard Grenier,... »

  • Deux visions qui s'opposent

    Cinq ans après la plus vaste opération antimotards du Canada, les superprocès découlant de... »

Autres articles sur SharQc, 5 ans plus tard


  • Quatre questions au juge Boilard

    Jean-Guy Boilard est le juge le plus célèbre de sa génération. À la fois impitoyable et juste, il... »

publicité

Les plus populaires >

Un couple réclame 1,4 million après l'accouchement d'un bébé de 13 livres
Emmanuelle Latraverse passe au Téléjournal de 22h
La pression enfle autour des monuments confédérés
Steve Bannon dit être l'ami d'un conseiller de Justin Trudeau
Un parti politique et un club de boxe pour l'extrême droite
Coderre refuse que la Loi sur la neutralité religieuse s'applique à Montréal
Après Charlottesville, un tweet d'Obama le plus «aimé» de tous les temps
Une plaque du président sudiste Jefferson Davis retirée à Montréal
Une adolescente de 16 ans portée disparue à Montréal
Trudeau doit renoncer à la légalisation de la marijuana
Menaces nucléaires
Attentat au Burkina Faso: les deux victimes canadiennes identifiées

Question du jour

Les chefs des syndicats représentant les policiers municipaux du Québec se disent prêts à utiliser «tous les moyens légaux possibles» pour s'opposer au projet de loi sur les régimes de retraite dans le secteur public. Qu'en pensez-vous?

Questions précédentes