La famille Shafia aurait visité un autre plan d'eau avant le drame

M. Shafia, Mme Yahya et leur fils Hamed... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

M. Shafia, Mme Yahya et leur fils Hamed sont accusés d'avoir tué les trois soeurs adolescentes Zainab, âgée de 19 ans, Sahar, âgée de 17 ans, et Geeti, âgée de 13 ans, ainsi que Rona Amir Mohammad, âgée de 50 ans.

Photo La Presse Canadienne

Dossiers >

Procès Shafia

Actualité

Procès Shafia

Toutes les nouvelles concernant le procès Shafia et la mort de quatre femmes de cette famille. »

Allison Jones
La Presse Canadienne
Kingston, Ontario

Les Shafia auraient fait un mystérieux détour de 450 kilomètres, s'arrêtant près d'un autre plan d'eau avant d'atteindre le canal Rideau à la hauteur de Kingston, où quatre femmes de la famille ont été retrouvées mortes.

Un policier qui s'est penché sur les appels logés à partir des téléphones cellulaires de la famille a affirmé vendredi au procès qu'en partant de Montréal le 23 juin 2009, les Shafia ont fait un long détour par Grand-Remous, en Outaouais québécois, plutôt que de passer directement par Ottawa. Ils ont ensuite roulé en direction d'Ottawa pendant 165 kilomètres.

Les jurés avaient déjà entendu un autre policier rapporter que des semaines avant le drame, l'ordinateur de Hamed Shafia avait été utilisé pour chercher des plans d'eau. La municipalité de Grand-Remous, qui faisait partie de ses recherches, est sise tout près de la rivière Gatineau. L'expression «où commettre un meurtre?» a aussi fait l'objet de recherches sur le même ordinateur.

L'analyse de l'utilisation des téléphones cellulaires montre qu'après être passés par Grand-Remous, les Shafia se sont dirigés vers Niagara Falls, où ils sont restés jusqu'au 29 juin. Deux jours avant, le 27, le cellulaire d'Hamed Shafia se trouvait à Kingston, là où mourront finalement ses trois soeurs et la première femme de son père.

Le jury a déjà visionné un enregistrement vidéo d'un interrogatoire du jeune homme dans lequel il assure que le cellulaire se trouvait avec lui pendant toute la durée du voyage. Il y admet aussi ne pas comprendre pourquoi l'appareil se trouvait à Kingston le 27.

L'analyse du cellulaire de Sahar Shafia, pour sa part, montre que la jeune fille a utilisé beaucoup son téléphone pendant le voyage. Or, elle ne l'a plus utilisé après 23h30 le soir du drame. Elle se trouvait alors à Ajax, à l'est de Toronto. Après ce moment, tous les appels reçus aboutissent dans sa boîte vocale, et aucun message texte reçu n'a obtenu de réponse.

Les corps de Sahar, âgée de 17 ans, Zainab, âgée de 19 ans, et Geeti, âgée de 13 ans, ainsi que celui de la première épouse de leur père, Rona Amir Mohammad, âgée de 50 ans, ont été découverts le 30 juin 2009 dans une voiture submergée dans une écluse du canal Rideau à Kingston, en Ontario. La famille Shafia, qui habite Montréal, rentrait à la maison après un voyage à Niagara Falls.

La Couronne tente de démontrer qu'elles ont été victimes d'un «crime d'honneur».

Les parents des trois jeunes filles, Mohammad Shafia, âgé de 58 ans, et Tooba Mohammad Yahya, âgée de 41 ans, ainsi que leur fils Hamed, âgé de 20 ans, ont tous les trois plaidé non coupables à quatre accusations de meurtre prémédité.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer