Le sort de Magnotta est entre les mains du jury

Luka Rocco Magnotta, en 2012... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Luka Rocco Magnotta, en 2012

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Procès Magnotta

Actualité

Procès Magnotta

Luka Rocco Magnotta, âgé 29 ans, a été l'objet d'une chasse à l'homme sans précédent dans l'histoire du SPVM. Il fait face à cinq chefs d'accusation graves, notamment de meurtre prémédité, relativement à l'assassinat et le démembrement de Jun Lin, un étudiant chinois. »

Sur le même thème

Si le jury chargé de juger Luka Rocco Magnotta ne retient pas la défense de maladie mentale, il devra décider si le meurtre de Lin Jun était un meurtre prémédité, non prémédité ou un homicide involontaire.

Le juge Guy Cournoyer a en effet ouvert ces trois verdicts quand il a donné ses directives, aujourd'hui. Pour les quatre autres accusations, le jury doit décider entre deux verdicts seulement: coupable ou non coupable.

» À lire également:

>> Un psy à 26 000 $ pour 53 heures  

>> Petits secrets de jurés

C'est ce qui ressort de l'audience qui s'est tenue aujourd'hui, au procès de M. Magnotta. Le jury, maintenant composé de huit femmes et quatre hommes, est séquestré, mais il ne pourrait commencer à délibérer que mardi matin. 

Le juge a commencé à livrer ses directives au jury un peu après 11h30, ce matin. La grande question que le jury aura à trancher quand il entamera ses délibérations sera celle-ci: est-ce que M. Magnotta était criminellement responsable quand il a tué et démembré Lin Jun, et commis les autres actes qu'on lui reproche 25 mai 2012? La défense suggère que non, alors que la Couronne soutient que oui. 

«Vous êtes les juges des faits, je suis le juge du droit», a dit le juge, qui a entrepris d'expliquer les grands principes sur lesquels les jurés doivent s'appuyer lors de leurs délibérations. Ils ne doivent se fier qu'à la preuve présentée dans la salle d'audience. Il a beaucoup été question du film Basic Instinct dans ce procès, mais le film n'a pas été présenté. Donc, ce film ne fait pas partie de la preuve, mais ce qui a été dit à son sujet est en preuve.

Le juge a aussi avisé le jury qu'il ne devait pas se fier à ce que lui ou les avocats ont dit. C'est la preuve qui compte. Le juge avait pris 14 jurés au départ, par prévoyance, vu la nature de la cause et la longueur du procès. Deux ont été remerciés cet après-midi, le juré numéro sept, qui avait un voyage le 20 décembre, et le juré numéro huit, par tirage au sort. Le choix du jury a commencé le 8 septembre, et le procès est sur les rails devant le jury depuis le 29 septembre.

M. Magnotta est accusé du meurtre prémédité de Lin Jun, outrage à son cadavre, fabrication de matériel obscène, utilisation de la poste pour distribuer du matériel obscène et harcèlement contre le premier ministre Stephen Harper et les membres du Parlement.

Live Blog Procès Magnotta: notre couverture en direct

Le procès en chiffres

Jours d'audiences en présence des jurés: 43

Semaines d'audiences: 10

Nombre de témoins entendus: 66

Témoins de la Couronne: 52

Témoins de la défense: 14

Chefs d'accusation: 5

Jurés d'abord sélectionnés: 16

Jurés qui ont assisté au procès: 14

Jurés qui délibèrent: 12

Places réservées aux journalistes et au public dans la salle d'audiences: 5 chacun.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer