Magnotta a attiré un inconnu chez lui une semaine avant le meurtre

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Procès Magnotta

Actualité

Procès Magnotta

Luka Rocco Magnotta, âgé 29 ans, a été l'objet d'une chasse à l'homme sans précédent dans l'histoire du SPVM. Il fait face à cinq chefs d'accusation graves, notamment de meurtre prémédité, relativement à l'assassinat et le démembrement de Jun Lin, un étudiant chinois. »

Une semaine avant de tuer Lin Jun, en mai 2012, Luka Rocco Magnotta a amené un autre homme passer la nuit dans son appartement du boulevard Décarie. Cet homme semblait complètement groggy quand il est ressorti de l'appartement, le lendemain, au point où Magnotta devait l'aider.

C'est ce que le jury chargé de juger Magnotta a pu constater, hier, en continuant de visionner les vidéos de surveillance de l'immeuble où il habitait à l'époque. Cet autre homme n'a jamais été identifié par la police, mais c'est lui qui apparaîtrait, attaché sur le lit de Magnotta, dans les premières minutes de la vidéo  réalisée et mise en ligne par l'accusé après le meurtre de Lin Jun.

L'homme aux cheveux bruns est arrivé chez Magnotta en compagnie de celui-ci à 23h, le 18 mai. Ils sont ressortis ensemble le 19 mai, à 11h. Mais avant, tôt le matin du 19 mai, Magnotta est allé jeter des choses dans une des grandes poubelles du sous-sol. Exactement comme il le fera une semaine plus tard après avoir tué Lin Jun.

Les policiers n'ont jamais réussi à déterminer comment Magnotta et Lin Jun s'étaient rencontrés, le 24 mai 2012, a indiqué la sergente-détective Claudette Hamlin. Ils ont fouillé l'ordinateur de Lin Jun et parcouru plus de 7000 photos qui y étaient stockées, sans rien trouver sur Magnotta. 

En contre-interrogatoire, Me Luc Leclair a parcouru avec le témoin les contacts Skype de Lin Jun, ainsi que les titres de films qu'il avait téléchargés. Manifestement pour démontrer que Lin Jun cherchait à avoir des relations sexuelles avec des inconnus.

Les vidéos de surveillance montrent qu'après s'être débarrassé de quantité d'objets, de sacs verts et d'une valise, Magnotta a quitté définitivement son immeuble le 26 mai, à 17h14. Il a pris un taxi et s'est rendu à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, où il est monté dans un avion pour Paris.

Hier, le jury a passé une grande partie de la journée à visionner les vidéos de surveillance de différents endroits où est allé Magnotta après être parti de chez lui. 

Ainsi, on a vu celles de l'aéroport de Montréal le soir de son départ pour Paris, le 26 mai, de son arrivée à l'aéroport Charles-de-Gaulle, le 27 mai, de son séjour à l'hôtel Novotel de Paris, où il est arrivé le 27 mai en après-midi, et du terminus d'autocar où Magnotta a acheté son billet pour se rendre en Allemagne, le 31 mai. 

Le visionnement a été long, car Magnotta faisait la queue partout, évidemment. C'est l'avocat de la défense, Me Luc Leclair, qui tenait à ce que ces vidéos soient présentées au jury.

Accusations

Rappelons que Magnotta est accusé du meurtre prémédité de Lin Jun, d'outrage à son cadavre, de possession et de diffusion de matériel obscène, d'utilisation de la poste pour envoyer du matériel obscène et de harcèlement envers le premier ministre Stephen Harper et les membres du Parlement. 

Dès le début du procès, l'homme de 32 ans a admis avoir fait les gestes qu'on lui reproche. Il présentera une défense de troubles mentaux. Son avocat tentera de démontrer qu'il n'était pas criminellement responsable de ses gestes au moment de les commettre.

Le procès se poursuit aujourd'hui.

Live Blog Procès de Luka Rocco Magnotta

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer