Joe Di Maulo: «Un homme de coeur, un homme d'honneur»

Partager

C'est ainsi qu'un prêtre a décrit Joe Di Maulo, un homme charmant qu'il connaît depuis longtemps, en ouverture des funérailles de celui qui a été assassiné de deux balles dans la tête devant chez lui, à Blainville, le 4 novembre.

Évidemment, la cérémonie n'a pas consacré une seconde au rôle que jouait Di Maulo dans la mafia, qui pourrait lui avoir coûté la vie.

On a plutôt fait son éloge. Il faut dire que, aux yeux de tous ceux qui l'ont connu autrement que comme mafioso, Joe Di Maulo était presque un saint homme.

Tout au plus 150 personnes ont assisté à la cérémonie dans la petite église de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, rue du Mans, dans Saint-Léonard. Parmi elles, peu de visages connus du milieu criminel italien, contrairement aux funérailles d'autres membres influents de la mafia.

Il y avait ses enfants et sa femme, Huguette Desjardins, soeur de Raynald Desjardins, emprisonné et accusé du meurtre de l'aspirant parrain Salvatore Montagna.

Quelques membres de la descendance de Frank Cotroni aussi, ce qui va de soi puisqu'une des trois filles de Di Maulo est mariée avec un Cotroni.

Ce qui détonnait surtout, dans ces funérailles, c'est qu'elles se sont déroulées en anglais et en français, et que des membres de la famille ont livré de poignants témoignages pour rendre hommage au défunt. Cela contrastait avec les austères funérailles en italien et même en latin des Montagna et des deux Nick Rizzuto, père et fils de Vito.

Mylène, l'une des filles de Joe Di Maulo, a raconté combien la mort de son père était inattendue et douloureuse. Elle a ressassé avec émotion de bons souvenirs de ce père  «généreux» qui savait aimer «inconditionnellement» tous ses proches.

«Je m'ennuie tant de toi. C'est le début d'une nouvelle aventure pour toi et nous. Tu seras notre ange gardien», a-t-elle dit en sanglotant.

Puis, elle a cité le chanteur préféré de son père, Frank Sinatra. «L'amour vit pour toujours», a-t-elle conclu.

Une cousine de Joe Di Maulo a décrit la vie du défunt, de sa naissance dans la région de Campobasso, dans le sud de l'Italie, à son enfance, où déjà il aimait les beaux vêtements. Sa soeur lui en confectionnait à partir des vieilles chemises de leur père.

Elle l'a décrit comme un homme d'affaires prospère, ambitieux, qui touchait à plusieurs domaines et qui était respecté dans les «milieux des affaires, artistique et politique». Elle a décrit un homme engagé pour sa famille et pour la communauté, qui donnait à plusieurs oeuvres de charité.

«Il avait deux grandes passions, le golf et l'art du vin. Il jouait au golf jusqu'à la première neige et, ensuite, il partait dans le sud en voyage de golf avec ses amis. (...) Il était un fin connaisseur de vins et son cellier en était la preuve. On sait que sa maison donne sur le terrain de golf (le Blainvillier), et il avait fait encastrer un minibar dans un arbre derrière. Quand ses amis jouaient, ils arrêtaient trinquer chez lui en pleine partie. Il devait réaliser sous peu son rêve retourner dans son pays et voir la maison de sa famille.»

«Je vous ai présenté le vrai Joe di Maulo, celui que nous connaissons», a-t-elle conclu sous un tonnerre d'applaudissements.

Puis, un à un, presque tous les membres de l'assistance sont allés offrir leurs condoléances à la famille avant que le cortège funèbre ne parte pour le cimetière. Plusieurs voitures étaient chargées de couronnes de fleurs, offertes par la famille Cotroni et Raynald Desjardins, entre autres.

Rappelons que Di Maulo, ex-tenancier de cabaret qui a lancé la carrière de plusieurs artistes dans les années 50 et 60, était aussi un des membres les plus influents de la mafia montréalaise. Sans en être un leader, il aurait souvent agi à titre de médiateur entre factions.

Il est possible qu'il ait déplu au clan Rizzuto parce qu'il n'a pas choisi son camp pendant l'incarcération du parrain, Vito, aux États-Unis. Quelques semaines après le retour au pays de Vito Rizzuto, il pourrait avoir payé de sa vie ce manque de loyauté.

Selon certaines sources, Di Maulo aurait rencontré Rizzuto la veille du meurtre. L'enquête sur ce meurtre est menée par la Sûreté du Québec.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer