L'Isle-Verte: une autre victime identifiée

Un incendie a tué 32 personnes âgées dans leur... (Photo Yan Doublet, Archives Le Soleil)

Agrandir

Un incendie a tué 32 personnes âgées dans leur résidence à L'Isle-Verte, le 23 janvier 2014.

Photo Yan Doublet, Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Drame à L'Isle-Verte

Actualité

Drame à L'Isle-Verte

Incendie à L'Isle-Verte »

Sur le même thème

Presque un an jour pour jour après l'incendie qui a tué 32 personnes âgées dans leur résidence à L'Isle-Verte, le 23 janvier 2014, les spécialistes du bureau du coroner ont réussi à identifier officiellement les restes d'une 29e victime.

Roméo Michaud, 94 ans au moment du drame, faisait partie des quatre dernières victimes du feu à ne pas avoir été identifiées formellement. Un véritable supplice pour les familles, qui ont dû attendre des mois avant d'avoir le certificat de décès de leur proche et organiser des funérailles, cela sans corps à mettre en terre.

« C'est un soulagement. On va enfin pouvoir l'enterrer et passer à autre chose », confie Charles-Hector Fraser, le neveu de Roméo Michaud. Ce dernier n'ayant pas eu d'enfants, ce sont les fils de ses frères et de sa soeur qui se sont occupés de ses affaires posthumes. 

Charles-Hector Fraser a aussi perdu sa soeur dans l'incendie de la résidence du Havre. L'attente de l'identification de son oncle Roméo l'empêchait de tourner la page et commencer son deuil, dit-il.

L'annonce du bureau du coroner a été une surprise pour lui. « Ils disaient qu'ils étaient incapables de l'identifier. »

Selon la porte-parole du bureau du coroner, Geneviève Guilbault, c'est grâce à des analyses anthropologiques sur des ossements, ainsi qu'à des informations sur l'emplacement du corps de Romeo Michaud, qui avait sa chambre au deuxième étage, qu'on a enfin retrouvé des traces de l'ADN du vieil homme.

Les corps de Jacqueline Caron, 89 ans, Lionel Thériault, 91 ans et Thérèse Turcotte, 85 ans, n'ont toujours pu être identifiés.

Les familles ont organisé des cérémonies à l'automne. Dans le cas de Lionel Thériault, ses proches ont disposé des objets lui ayant appartenu dans l'église pour l'honorer.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer