Exclusif

Isle-Verte: Québec savait qu'installer des gicleurs était urgent

L'incendie de la résidence du Havre, le 23... (Photo Patrick Sanfaçon, archives La Presse)

Agrandir

L'incendie de la résidence du Havre, le 23 janvier dernier, a fait 32 victimes à L'Isle-Verte. La Sûreté du Québec poursuit son enquête pour déterminer la cause de cette tragédie.

Photo Patrick Sanfaçon, archives La Presse

Près d'un an avant le tragique incendie de L'Isle-Verte, qui a coûté la vie à 32 personnes âgées, le ministère de la Sécurité publique était conscient de l'urgence d'installer des gicleurs dans toutes les résidences privées pour aînés, révèlent des documents obtenus par La Presse en vertu de la Loi sur l'accès à l'information.

Le Comité intersectoriel de sécurité incendie dans le cadre de la certification des résidences pour personnes âgées (CISIC), auquel siègent entre autres des représentants des ministères de la Sécurité publique, de la Santé et de la Régie du bâtiment, s'était réuni à deux reprises, le 7 février et le 30 avril 2013. Selon les procès-verbaux des réunions, obtenus par La Presse, les intervenants témoignaient déjà de l'urgence de la situation. Les documents confirment aussi qu'une troisième rencontre n'a jamais eu lieu. 

Extraits:

«La protection des résidences pour aînés existantes a été grandement augmentée ces dernières années. Toutefois, elle demeure limitée et les effets d'un incendie peuvent avoir des conséquences néfastes sur la vie et la santé des résidents [...] Le moyen le plus efficace à ce jour pour diminuer ces effets est la présence d'un réseau de gicleurs et les équipements afférents.» 

- Roger Gaudreau, du ministère de la Sécurité publique

«Les résidences où le risque est le plus élevé sont celles de structure combustible, de 10 à 80 unités de logement. Il faudrait les traiter en priorité.» 

- André St-Hilaire, service de sécurité incendie de Laval 

(Note: la résidence du Havre à L'Isle-Verte comptait 53 logements et sa structure était en partie combustible.)

«Environ 700 résidences pour aînés offrent moins de 10 unités d'habitation, 750 disposent de 10 à 49 unités et 600 comportent entre 50 et 850 unités. Les établissements les plus vulnérables à l'incendie se retrouvent dans les deux premières catégories.» 

- Yves Desjardins, président du Regroupement québécois des résidences privées pour aînés

«Il ne faudrait pas oublier de mettre à niveau la sécurité incendie dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).»

- Sylvain Dufresne, Service de sécurité incendie de La Prairie

«Le coût de base pour installer un réseau de gicleurs dans un nouveau bâtiment revient environ à 1,75$ le pied carré. Dans un bâtiment existant, le coût d'installation de gicleurs coûte au moins 30% de plus.»

Les résidences pour aînés en chiffres

2045
Nombre de résidences privées pour aînés au Québec
17 %
Pourcentage d'aînés habitant en résidence privée pour aînés au Québec. Dans le reste du Canada : 6 à 8 %.
84
ans
Moyenne d'âge des résidants

Une enquête publique ?

La Sûreté du Québec n'a pas encore terminé son enquête sur la tragédie de l'Isle-Verte. Mais déjà, la thèse voulant qu'une cigarette allumée par un résidant ait causé l'incendie a été écartée par la SQ. Il semble que le brasier ait plutôt pris naissance dans la cuisine.

Dans les jours qui avaient suivi le drame de l'Isle-Verte, le chef du Parti libéral et actuel premier ministre, Philippe Couillard, avait affirmé être favorable à une enquête publique dans ce dossier. Le Parti québécois disait vouloir attendre la fin de l'enquête de la SQ avant de prendre une décision.

- Avec la collaboration de Serge Laplante




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer