Cérémonie privée dimanche pour L'Isle-Verte

Le curé Gilles Frigon a précisé qu'une messe... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

Le curé Gilles Frigon a précisé qu'une messe commémorative aurait lieu le samedi 1er février à 11 h et que les dignitaires y seraient officiellement invités, mais que le service de dimanche serait plutôt familial et intime.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Drame à L'Isle-Verte

Actualité

Drame à L'Isle-Verte

Incendie à L'Isle-Verte »

(L'ISLE-VERTE) Le lent processus de deuil commencera dimanche à L'Isle-Verte avec une commémoration privée à l'église du village.

«Il n'y aura pas vraiment de message à donner, avoue le prêtre Gilles Frigon. C'est surtout de se recueillir ensemble, de se rassembler. Comme dans une famille, quand on des blessures, des drames, on (a besoin) de se retrouver à la maison», dit-il.

Le prêtre est responsable de sept paroisses dans le Bas-Saint-Laurent. «On porte nos communautés dans leurs joies, leurs succès. On se réjouit avec eux. Mais dans leurs souffrances, on souffre. C'est ça, être pasteur. Moi aussi, j'ai besoin de guérison avec les familles et la communauté.»

La Sûreté du Québec a confirmé samedi que l'incendie dans la Résidence du Havre a laissé huit morts et 24 personnes âgées que l'on cherche encore sous la glace et les décombres.

Le prêtre se rendait une fois par mois à la résidence privée pour personnes âgées. La plupart étaient trop en  perte d'autonomie pour se rendre à l'église, située à une centaine de mètres. Une poignée de paroissiens ont parlé au prêtre depuis. «Mais les médias, vous avez pris beaucoup de place dans mon agenda dans les derniers jours. Ce n'est pas un reproche, c'est une constatation», a-t-il doucement indiqué samedi matin.

Les journalistes sont priés de ne pas participer à la cérémonie. M. Frigon ne veut pas dire que les politiciens et dignitaires ne sont pas invités «dans la maison de Dieu». Mais la cérémonie «simple et familiale» s'adresse surtout aux gens «directement touchés». «On a le coeur brisé. Toute la cérémonie se tourne vers les personnes disparues et leurs familles. (Dimanche), c'est le réconfort ensemble, afin de se relever tranquillement de cet événement pénible.» 

Messe commémorative pour le «deuil national»

Le prêtre Frigon reconnaît que la tragédie est devenue un «deuil national». Une cérémonie publique sera organisée le samedi 1er février à 11 h, dans l'église du village qui compte environ 900 places. «C'est le lieu où les dignitaires seront invités. On va ouvrir la célébration beaucoup plus au niveau provincial, national», a-t-il indiqué.

La première ministre du Québec Pauline Marois a écourté sa mission économique en Europe pour se rendre à L'Isle-Verte. Elle doit arriver ce dimanche.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer