L'Isle-Verte: «il n'y a pas de mots pour décrire ce que j'ai vu»

  •  (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

    Plein écran

    Photo Ivanoh Demers, La Presse

  • 1 / 27
  • L'Isle-Verte est une municipalité située à environ 30 KM à l'est de Rivière-du-Loup. ()

    Plein écran

    L'Isle-Verte est une municipalité située à environ 30 KM à l'est de Rivière-du-Loup.

  • 2 / 27
  • Une aérienne de la résidence détruite par l'incendie. (Photo tirée de Facebook (Sûreté du Québec))

    Plein écran

    Une aérienne de la résidence détruite par l'incendie.

    Photo tirée de Facebook (Sûreté du Québec)

  • 3 / 27
  • Une aérienne de la résidence détruite par l'incendie. (Photo tirée de Facebook (Sûreté du Québec))

    Plein écran

    Une aérienne de la résidence détruite par l'incendie.

    Photo tirée de Facebook (Sûreté du Québec)

  • 4 / 27
  • Une aérienne de la résidence détruite par l'incendie. (Photo tirée de Facebook (Sûreté du Québec))

    Plein écran

    Une aérienne de la résidence détruite par l'incendie.

    Photo tirée de Facebook (Sûreté du Québec)

  • 5 / 27
  •  (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

    Plein écran

    Photo Ivanoh Demers, La Presse

  • 6 / 27
  •  (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

    Plein écran

    Photo Ivanoh Demers, La Presse

  • 7 / 27
  •  (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

    Plein écran

    Photo Ivanoh Demers, La Presse

  • 8 / 27
  •  (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

    Plein écran

    Photo Ivanoh Demers, La Presse

  • 9 / 27
  •  (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

    Plein écran

    Photo Ivanoh Demers, La Presse

  • 10 / 27
  •  (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

    Plein écran

    Photo Ivanoh Demers, La Presse

  • 11 / 27
  •  (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

    Plein écran

    Photo Ivanoh Demers, La Presse

  • 12 / 27
  •  (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

    Plein écran

    Photo Ivanoh Demers, La Presse

  • 13 / 27
  •  (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

    Plein écran

    Photo Ivanoh Demers, La Presse

  • 14 / 27
  •  (Photo François Drouin, infodimanche.com)

    Plein écran

    Photo François Drouin, infodimanche.com

  • 15 / 27
  •  (Photo François Drouin, infodimanche.com)

    Plein écran

    Photo François Drouin, infodimanche.com

  • 16 / 27
  •  (Photo François Drouin, infodimanche.com)

    Plein écran

    Photo François Drouin, infodimanche.com

  • 17 / 27
  •  (Photo François Drouin, infodimanche.com)

    Plein écran

    Photo François Drouin, infodimanche.com

  • 18 / 27
  •  (Photo François Drouin, infodimanche.com)

    Plein écran

    Photo François Drouin, infodimanche.com

  • 19 / 27
  •  (Photo François Drouin, infodimanche.com)

    Plein écran

    Photo François Drouin, infodimanche.com

  • 20 / 27
  •  (Photo François Drouin, infodimanche.com)

    Plein écran

    Photo François Drouin, infodimanche.com

  • 21 / 27
  •  (Photo François Drouin, infodimanche.com)

    Plein écran

    Photo François Drouin, infodimanche.com

  • 22 / 27
  •  (Photo François Drouin, infodimanche.com)

    Plein écran

    Photo François Drouin, infodimanche.com

  • 23 / 27
  •  (Photo François Drouin, infodimanche.com)

    Plein écran

    Photo François Drouin, infodimanche.com

  • 24 / 27
  •  (Photo François Drouin, infodimanche.com)

    Plein écran

    Photo François Drouin, infodimanche.com

  • 25 / 27
  •  (Photo François Drouin, infodimanche.com)

    Plein écran

    Photo François Drouin, infodimanche.com

  • 26 / 27
  •  (Photo François Drouin, infodimanche.com)

    Plein écran

    Photo François Drouin, infodimanche.com

  • 27 / 27

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Drame à L'Isle-Verte

Actualité

Drame à L'Isle-Verte

Incendie à L'Isle-Verte »

(L'Isle-Verte) La Résidence du Havre pour personnes âgées brûlait depuis moins de 10 minutes, mais il était déjà trop tard.

«Quand on est arrivés, une partie de l'édifice était totalement embrasée [...] Il n'y avait plus rien à faire là», raconte le chef des pompiers volontaires Yvan Charron. En après-midi, son habit sentait encore la fumée.

L'incendie a commencé vers 0h22. Dès 0h30, les pompiers luttaient contre les flammes. Quelques heures plus tard, il ne restait plus sur le site que la carcasse d'un ascenseur. Les deux tiers de la résidence avaient complètement flambé. Le reste a été réduit en ruines qui ont fumé tout l'après-midi.

La Sûreté du Québec (SQ) confirme pour l'instant cinq morts. Quelque 20 personnes âgées ont été secourues. Environ 30 autres, dont plusieurs en perte d'autonomie, sont portées disparues. On craint le pire. En point de presse hier, la ministre du Travail Agnès Maltais a d'ailleurs évoqué le décès de «30 personnes».

Mario Michaud a été réveillé peu après minuit par les flammes qui se propageaient au deuxième étage de la résidence. «Une femme criait sur sa galerie. Elle était prise là, elle ne pouvait pas sauter. Il y avait de la boucane qui sortait de sa chambre. Elle était en jaquette et elle s'était emballée dans une couverture. Ils n'ont pas réussi à la sauver.»

Son voisin s'est mis à courir sans manteau pour aider les pompiers. Encore ébranlé, il n'a pas voulu donner son nom. «Il n'y a pas de mots pour décrire ce que j'ai vu.»

La petite municipalité du Bas-Saint-Laurent devra être patiente. L'eau utilisée par les pompiers a formé une couche de glace d'une épaisseur de quatre pouces à un pied. Il faut la faire fondre avant de fouiller les décombres. Un travail «très difficile» qui doit être fait «avec minutie», explique Guy Lapointe de la SQ. «Notre priorité est de bien faire le travail et de préserver l'intégrité des victimes potentielles. Je ne veux pas rentrer dans le détail, je ne crois pas que ce soit nécessaire.»

Mélange infernal de chaud et de froid

Le vent et le froid polaire ont compliqué le travail des pompiers. Les tuyaux se sont gelés. «On s'en est quand même bien sortis, on a des trucs», dit Yvan Charron.

Le brasier fumait tellement que la SQ a seulement pu prendre contrôle du site à partir de l'après-midi. Ils ont repris en début de soirée, ce qui a retardé leur travail.

Deux périmètres doivent être déployés. Des clôtures opaques ont été installées par respect pour les victimes qu'on pourrait trouver.

Une structure «Filet 4» - conçue pour les drames entraînant des morts multiples - est en place, avec un poste de commandement de la Sécurité civile, le Bureau du coroner, 125 policiers et du personnel de l'Agence régionale de la santé et des services sociaux. Une interdiction de vol a été décrétée au-dessus de la zone.

Des flammèches fusaient encore à la tombée de la nuit. Les autorités ont commandé de l'éclairage. «L'objectif est de travailler toute la nuit», rapporte Guy Lapointe de la SQ.

On annonçait -21 °C la nuit dernière. À une telle température, les intervenants doivent se relayer. «Il fait tellement froid, les gens ne pourront pas faire de la recherche pendant une heure ou deux», ajoute-t-il.

La Sûreté du Québec mène l'enquête avec le service local d'incendies. Le lieutenant Guy Lapointe n'a pas voulu s'avancer sur ce travail qui commence à peine.

La Résidence du Havre a ouvert ses portes en 1997. Elle est certifiée par le ministère de la Santé depuis 2009. Elle abritait un CLSC, une pharmacie, un salon de coiffure et 52 logements (18 pour aînés autonomes, 34 pour semi-autonomes). On ignore si ils étaient tous occupés.

La plupart des résidants étaient âgés de 85 ans et plus, selon la plus récente fiche publiée sur le site du ministère de la Santé. Plusieurs avaient besoin de soins spécialisés et se déplaçaient en fauteuil roulant, selon la mairesse suppléante Ginette Caron.

Les ambulanciers ont transféré 13 blessés dans différents établissements de santé de la région. Une personne a été transférée dans un hôpital de Québec pour être soignée en chambre hyperbare.

Selon le certificat émis en 2011, la résidence était munie d'un système d'alarme d'incendie et d'avertisseurs de fumée. Les chambres n'étaient que «partiellement» munies de gicleurs. La dernière inspection du service d'incendie remonte à l'automne dernier, rapporte Yvan Charron.

Selon son témoignage, les gicleurs en place fonctionnaient. Il a pénétré dans l'aile de l'édifice relativement épargnée par les flammes. «On entendait les gicleurs derrière la porte [dans l'autre aile]. Il y avait un mur coupe-feu. C'est ce qui a sauvé cette bâtisse-là», a-t-il raconté.

«Un brasier comme ça, gicleurs ou pas, je pense qu'on ne peut rien faire.»

- Avec la collaboration de Tommy Chouinard.

Des élus réagissent

«Ça m'arrache le coeur. Les prochaines heures seront atrocement pénibles. Quand je vois les familles, leurs yeux... c'est au-delà des mots. [...] Cette résidence, je la connais, elle avait une excellente réputation, un lieu de qualité, propre, bien tenu.»

Jean D'Amour, Député de la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata, qui comprend L'Isle-Verte

Ce qui est encore plus pénible, c'est de savoir que plusieurs personnes étaient à mobilité réduite, ça devait être une souricière... ça devait être épouvantable pour eux et pour les familles qui n'ont pas trouvé leurs proches sur place ou à l'hôpital... c'est un drame humain... ça n'a pas de bon sens.»

Michel Lagacé, Préfet de la MRC de Rivière-du-Loup

« C'est une tragédie indescriptible, [...] ça m'affecte beaucoup. »

Ursule Thériault, Mairesse de L'Isle-Verte

La Résidence du Havre pour personnes âgées brûlait... (Photo archives La Presse) - image 3.0

Agrandir

Photo archives La Presse

Résidences pour personnes âgées: incendies en 2013

1er février 

Incendie à la Villa Sainte-Rose de Laval. Une centaine de personnes âgées autonomes et semi-autonomes y résident ; 79 ont été évacuées, les autres occupants étant absents au moment de l'incendie. 

1er mars 

Incendie à la Villa Jonquière, résidence pour personnes âgées de près de 200 unités. Deux personnes ont été incommodées par la fumée.

3 mars 

Incendie au Manoir Saint-Augustin, à Gaspé. Quelque 125  résidants y vivent, plusieurs à mobilité réduite. Aucun blessé.

8 avril 

Incendie à la Villa des Colombes, à Cap-de-la-Madeleine, qui héberge une quinzaine de résidants. Aucun blessé. 

17 juillet

Incendie à la Villa du Parc-de-la-Paix, à Drummondville. Une quarantaine de personnes âgées ont été évacuées.

29 octobre

Début d'incendie aux Résidences de la Gappe, à Gatineau, une résidence pour personnes âgées d'une centaine d'unités.

Incendies mortels récents au Québec

15 janvier 2009 

Quatre personnes sont mortes dans l'incendie de la résidence Belle-Génération, à Saguenay, qui héberge 70 personnes âgées autonomes et semi-autonomes. 

23 décembre 2008

Un mort dans l'incendie d'un logement à la Résidence du Carrefour, à Sherbrooke, qui héberge 200 personnes âgées autonomes. 

- Pascale Breton

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer