Dure semaine pour le PQ et Pauline Marois

Pauline Marois... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Pauline Marois

Photo La Presse Canadienne

Dossiers >

Crise au Parti québécois

Actualité

Crise au Parti québécois

Le Parti québécois est en crise après le démission de plusieurs députés. »

La Presse Canadienne
Montréal

Malgré deux sondages défavorables ainsi que l'expulsion de deux députés du caucus du Parti québécois (PQ), le moral des troupes est très bon au sein de la formation politique.

C'est du moins ce qu'estime la présidente du caucus Monique Richard, qui affirme que le PQ propose à l'Assemblée nationale des débats sur les enjeux importants pour la province.

La semaine a été mouvementée au sein du caucus péquiste, la chef Pauline Marois ayant montré la porte aux députés Guy Leclair et Daniel Ratthé.

Courtisé par la Coalition avenir Québec (CAQ) de François Legault, M. Ratthé, représentant du comté de Blainville, a été expulsé parce qu'il a «renié ses convictions» et par «opportunisme» électoral.

M. Leclair a lui aussi été écarté du caucus jusqu'à la rentrée de février 2012 à cause d'une affaire d'alcool au volant mais surtout parce qu'il serait à la source d'une fuite contre Mme Marois dans les médias la semaine dernière, ce qu'il nie.

Pour la députée péquiste d'Hochelaga-Maisonneuve, Carole Poirier, M. Ratthé a tout simplement décidé de se tourner vers un parti, la CAQ, qui ne propose pas encore de vraies solutions pour le futur du Québec.

Quant aux sondages, les deux coups de sonde ont notamment placé la CAQ en tête des intentions de vote, devant le Parti libéral du Québec (PLQ) et le PQ. Une des deux enquêtes suggérait également que le PQ obtiendrait de meilleurs résulats avec Gilles Duceppe comme chef plutôt qu'avec Pauline Marois.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer