Haute tension au centre-ville

Dossiers >

Conflit étudiant

Actualité

Conflit étudiant

Le gouvernement de Jean Charest a décidé d'augmenter les droits de scolarité de 1625 dollars en cinq ans, une hausse décriée par des dizaines de milliers d'étudiants. »

Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

Les scènes d'émeute se sont succédé samedi soir au centre-ville de Montréal, à quelques mètres seulement des festivités du Grand Prix de Formule 1.

À plusieurs reprises, des manifestants ont lancé des projectiles sur des policiers, qui ont répliqué à coups de charges et de poivre de cayenne.

Vingt-huit arrestations isolées ont eu lieu au cours de la soirée, dont 14 en vertu d'un règlement municipal et 14 en vertu du Code criminel.

Le chaos le plus total a régné une partie de la soirée dans les environs du coin des rues Crescent et Sainte-Catherine. Les forces de l'ordre semblaient avoir totalement perdu le contrôle de la situation.

Des clôtures d'acier ont été projetées contre des lignes de policiers, des vitres d'auto-patrouilles ont été brisées et plusieurs dizaines de roches ont été lancées par des manifestants.

Deux grenades assourdissantes ont été utilisées par les policiers, ainsi que du poivre de cayenne à profusion -par moments, l'air en était irrespirable.

Sur une distance de trois pâtés de maisons sur la rue Sainte-Catherine, les trottoirs étaient bondés d'un mélange hétéroclite de manifestants, de passants et de touristes, compliquant la tâche de la police.

Cette masse humaine a pris d'assaut le bitume à des dizaines de reprises. Entre chaque charge, des policiers antiémeutes du SPVM et de la SQ cherchaient à libérer la voie. Des manifestants narguaient les policiers et criaient leurs slogans, alors que des centaines de badauds satisfaisaient leur curiosité en photographiant la scène.

«Bienvenue à Montréal!», ont scandé les manifestants à quelques reprises.

Un automobiliste a forcé son chemin à travers la foule. Une manifestante a brisé l'un des phares de la voiture d'un coup de pied.

Un peu plus tôt en soirée, un chauffeur de taxi aurait foncé sur des manifestants en marche pour rejoindre la rue Crescent. L'individu a été arrêté. Deux personnes auraient été blessées dans l'événement.

Le fil des événements:

20h30: foule dense sur Crescent, mais aucun signe de manifestants. Forte présence policière. Les agents de sécurité sont aussi sur les dents.

20h47: comme chaque soir, le SPVM a annoncé que la manifestation débutant au parc Émilie-Gamelin était illégale, puisqu'aucun itinéraire n'a été transmis aux policiers. La marche sera tolérée tant qu'il n'y aura pas d'actes criminels de commis.

20h55: un petit groupe de manifestants s'est réuni au coin des rues Crescent et De Maisonneuve, mais il ne fait pas de vagues jusqu'à présent.

Les policiers du SPVM filtrent l'accès au site. Un groupe de jeunes tatoués argumentent pendant plusieurs minutes pour tenter de passer le point de contrôle. On les laisse finalement passer.

21h20: un affrontement entre policiers et manifestants éclate. Un jeune homme se fait arrêter à quelques centimètres des terrasses. Les manifestants commencent à scander des slogans.

Les policiers tentent de repousser manifestants et passants sur les trottoirs, avant de les faire circuler.

Un jeune homme arrêté. Une jeune femme subit le même sort pour avoir poussé un policier.

La marche, qui a débuté au parc Émilie-Gamelin, continue à progresser.

21h43: un taxi aurait foncé sur des manifestants sur Beaver Hall au coin Belmont avant de prendre la fuite. Un homme aurait été blessé et serait resté étendu au sol.

22h00: la situation se corse au coin des rues Sainte-Catherine et Crescent. Des projectiles sont lancés, l'antiémeute arrive en renfort. Les gaz poivre sont utilisés par les policiers pour repousser les manifestants.

22h30: la tension est à son comble. Un pétard explose coin Sainte-Catherine et Crescent. Le SPVM tente de repousser les manifestants, mais ceux-ci reprennent toujours le terrain perdu.

22h40: c'est le chaos total sur Sainte-Catherine. Des milliers de personnes sont massés sur les trottoirs. Fêtards se mêlent aux manifestants, aux passants et aux touristes. L'antiémeute de la SQ et du SPVM tente de disperser la foule compacte.

23h00: la foule est dense, mais elle se calme un peu. Les policiers tentent de bloquer l'accès aux festivités de la rue Crescent, à la hauteur du boulevard De Maisonneuve.

23h10: selon RDI, le chauffeur de taxi qui avait pris la fuite, après avoir renversé un manifestant avec sa voiture, aurait été arrêté.

23h20: la situation est toujours chaotique sur les rues Sainte-Catherine et De Maisonneuve. Un automobiliste a voulu se frayer un chemin dans la foule, mais des individus auraient endommagé sa voiture.

Un manifestant en état d'arrestation a été transporté dans le lobby de l'Hôtel de la Montagne. Des manifestants ont ensuite lancé des projectiles dans les vitrines de l'hôtel en plus de tenter d'y pénétrer. Les agents de sécurité ont réussi à fermer les portes.

Alors que des fêtards assistent à un spectacle, rue Crescent, les policiers chargent des manifestants quelques mètres plus loin. Les plus récalcitrants réussissent à regagner le terrain perdu.

23h30: il y aurait autour de 25 arrestations jusqu'à présent. Des autopatrouilles ont été vandalisées.

23h45: le SPVM donne un avis de dispersion. La situation est relativement calme sur De Maisonneuve. C'est plutôt sur Sainte-Catherine qu'il y a toujours une foule importante, jumelée à une longue file d'automobiles. Des feux d'artifice sont lancés, coin Sainte-Catherine et de la Montagne. L'antiémeute procède à quelques charges.

23h55: les policiers répètent plusieurs fois à la foule de quitter le secteur Sainte-Catherine/de la Montagne. Les escouades antiémeutes de la SQ et du SPVM sont prêtes à intervenir s'il y a des récalcitrants. Le SPVM averti que le niveau d'intervention sera plus élevé. Aucun message en anglais n'a été transmis.

00h05: la circulation reprend à pas de tortue sur Sainte-Catherine. Une grenade assourdissante a été lancée par les policiers.

00h30: la situation revient tranquillement au calme.

- Avec Vincent Larouche

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer