Des manifestants ciblent le cocktail d'ouverture du Grand Prix du Canada

Les manifestants reprochent à l'événement de n'attirer qu'une... (Photo AFP)

Agrandir

Les manifestants reprochent à l'événement de n'attirer qu'une élite de la société. Ils invitent aussi les participants à la manifestation à défier le réglement anti-masque de la Ville de Montréal.

Photo AFP

Dossiers >

Conflit étudiant

Actualité

Conflit étudiant

Le gouvernement de Jean Charest a décidé d'augmenter les droits de scolarité de 1625 dollars en cinq ans, une hausse décriée par des dizaines de milliers d'étudiants. »

La Presse

(Montréal) Un groupe de manifestants identifié à la Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC) promet de perturber ce jeudi après-midi le traditionnel cocktail d'ouverture du Grand Prix du Canada de Formule Un.

La manifestation, qui est annoncée sur le site Web de la CLASSE, convie les protestataires à se rassembler dès 17h00 à l'angle des rues des Seigneurs et Notre-Dame, dans le quartier de la Petite-Bourgogne.

Les manifestants reprochent à l'événement de n'attirer qu'une élite de la société. Ils invitent aussi les participants à la manifestation à défier le réglement anti-masque de la Ville de Montréal.

À 19h30, les intéressés seront invités, cette fois, à manifester nus en se présentant près de la Place du Canada. Les organisateurs proposent la nudité dans une volonté de rejet de l'étiquetage social imposé par la société de consommation, à leur avis.

Le cocktail du Grand Prix du Canada se déroulera à l'espace d'art contemporain Arsenal, dans le quartier Griffintown. Tous les bénéfices de la soirée seront versés aux fondations du CHU Sainte-Justine et de l'Hôpital Sacré-Coeur de Montréal.

Les coprésidents d'honneur de la soirée seront Bernie Ecclestone, le grand patron de la Formule Un, et l'homme d'affaires et ancien ministre Michael Fortier.

Lors des deux dernières années, cette soirée a rassemblé près de 900 convives, dont des coureurs et des dirigeants représentant les écuries du championnat du monde de F1.

Les billets pour le cocktail à 18h00, le dîner à 19h30 et la soirée sont vendus 1000 $ chacun.

-Avec PC

____________________________________

L'appel à la manifestation de la CLAC (tiré du site de la CLASSE)

Rassemblement au coin des rues Des Seigneurs et Notre-Dame

7 juin 17h : Perturbons le cocktail d'ouverture du Grand Prix!

Rassemblement au coin des rues Des Seigneurs et Notre-Dame

Du 4 au 10 juin multiplions les interventions. Partout où ils iront, nous y serons!

Les manifs nocturnes iront déranger cette élite crasse, tous les soirs dans l'ouest du centre-ville. Pour débuter leur semaine d'activités, ils s'offrent un banquet où le billet pour partager une table avec un pilote coûte 25 000$!

Faisons de leur soirée «de prestige, de faste et de plaisir» notre «Grand Soir»!

Contre le maire Tremblay !

Tremblay s'indigne depuis des semaines, appelant au calme pour éviter l'inévitable... Donnons-lui de quoi s'indigner sans s'humilier ! Défions son règlement anti-masques!

Contre la loi spéciale !

La loi spéciale n'est qu'une tentative désespérée de l'État pour contrôler la grogne populaire et protéger sa saison touristique. Cette loi a révélé le vrai visage de l'État policier qui réprime et criminalise pour imposer ses politiques. Bravo Charest ! Tu as accouché d'un mouvement de contestation populaire sans précédent au Québec !

Contre le capitalisme!

Le Grand Prix, ce sont des millions de retombées économiques pour les plus riches. Nous ne nous en prenons pas aux travailleuses et travailleurs, qui n'empocheront que les quelques pinottes nécessaires à leur survie économique.

Contre l'élite capitaliste !

L'élite internationale d'hommes blancs occidentaux, fascinés par leur « gros chars  de luxe» pensent venir parader tranquillement au centre-ville, incarnant par leur seule présence la concentration de la richesse et les inégalités sociales et symbolisant les causes des crises économiques, écologiques, politiques et sociales du monde.

Contre le nettoyage social !

Chaque été, le SPVM chasse les pauvres et les marginaux de l'espace public dans une vaste opération de nettoyage social pour contenter l'oeil des riches et des touristes pour la saison des festivals. Il ne leur reste que quelques jours pour se débarrasser des manifestations de nuit qui perturbent le centre-ville... Soyons plus nombreuses que jamais dans le coin de la rue Crescent où seront stationnées leur Ferrari...

La CLAC répond à l'appel des mouvements de contestation étudiants et participera à une semaine de perturbation économique pour promouvoir la grève sociale.

Parce que Bernie Ecclestone vaut 2.5 milliard et que Bachand lui fait des cadeaux de 15 millions. Parce que la F1 est une entreprise de 10 milliards $ qui partout où elle se produit à travers le monde aspire des fonds publics pour s'enrichir.

Fuck le Grand prix !




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer