FTQ-Construction: pas de problème de parler des relations de travail avec le crime organisé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Commission Charbonneau

Actualité

Commission Charbonneau

Suivez le déroulement de la commission Charbonneau. »

Après avoir martelé que la FTQ-Construction n'est pas infiltrée par le crime organisé, l'avocat du syndicat, Me Robert Laurin, a fini par admettre devant la commission Charbonneau, hier matin, qu'à ses yeux il n'y avait pas de problème à discuter de relations de travail avec un employeur qui fait partie du crime organisé.

En fin de journée, le directeur général de la FTQ-Construction a cependant nuancé ses propos en précisant que la FTQ-Construction n'est pas une instance policière et que son rôle est de défendre ses membres, et non de faire enquête sur des membres présumés du crime organisé.

«S'il y a une convention à appliquer, on ne peut pas dire: "Lui, on ne lui parle pas parce qu'il est du crime organisé", a déclaré Me Laurin devant la Commission, où il présentait ses représentations finales. En autant que, quand on fait affaire avec ces gens-là, on le fait uniquement sur la question des relations de travail. Si erreur il y a eu, c'est de développer des liens personnels avec ces gens-là.»

«La FTQ-Construction n'a donc pas de problème à faire affaire avec des membres du crime organisé en autant qu'ils respectent les conventions collectives», a donc déclaré la juge France Charbonneau.

«On va s'assurer de protéger nos membres, que ce soit du crime organisé ou pas, et ça, ça passe par les relations de travail. On ne peut pas éviter ça, a répondu Me Laurin. Ce n'est pas vrai que les syndicats vont s'éloigner. Je ne parle pas de blanchiment d'argent et de party où il y aurait beaucoup d'action. Mais ce n'est pas vrai qu'on va se cacher et qu'on va faire une enquête à chaque fois qu'on va dire: "Il connaît telle personne, est-ce qu'il est dans le crime organisé? Jusqu'à quel point je peux lui parler?" »

«Mais l'argent du crime organisé vient généralement de la drogue», a souligné la juge Charbonneau. «Qu'est-ce que vous voulez qu'on y fasse? Qu'est-ce qu'on en sait?», a répliqué Me Laurin.

Motion de la CAQ

Cette affaire a fait des vagues jusqu'à l'Assemblée nationale, où la Coalition avenir Québec a déposé une motion en après-midi pour rappeler «qu'il est totalement inacceptable pour toute organisation de faire affaire avec le crime organisé». Les députés ont majoritairement voté (101 pour, 3 abstentions) pour la motion, qui demandait par ailleurs à la FTQ-Construction de désavouer les propos tenus par son avocat à la commission Charbonneau.

En entrevue avec La Presse, le directeur général de la FTQ-Construction, Yves Ouellette, a nuancé les propos de Me Laurin sans les rejeter. «Ce qu'il voulait dire, c'est que nous, quand on fait affaire avec un entrepreneur, il a déjà une licence de la Régie du bâtiment du Québec, puis il est passé par la Commission de la construction du Québec pour demander des travailleurs, et en plus, il y a l'UPAC qui est sur le cas de tous les entrepreneurs. À partir de là, s'il faut faire la job du gouvernement en plus... a-t-il affirmé. Notre rôle principal, c'est de faire respecter les conventions collectives, pas de faire des enquêtes», a-t-il ajouté.

Au cours de sa présentation, Me Laurin a par ailleurs dit qu'il n'y avait pas de violence au sein de la FTQ-Construction, même si ce n'était pas «un club de tricoteuses». «Les bâtons de baseball, ça n'existe plus. Ce qui existe encore, c'est l'effet spectaculaire des manifestations.» Il a aussi comparé le chef syndical Bernard Rambo Gauthier à Robin des Bois.

Avant de se retirer pour rédiger son mémoire, la commission Charbonneau entendra cette semaine ses dernières représentations publiques: celles des partis qui ont obtenu le statut d'intervenants ou de participants. Les groupes qui se présenteront ont obtenu ce privilège lors des audiences, en contre-interrogeant les témoins, par exemple.

Live Blog Travaux de la CEIC
Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer