La Commission dit non à Chevrette

Guy Chevrette... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Guy Chevrette

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est par un «non» catégorique que la commission Charbonneau a répondu à l'ex-ministre Guy Chevrette qui réclamait à contre-interroger l'organisateur politique Gilles Cloutier et à être entendu immédiatement pour défendre sa réputation.

L'ancien ministre péquiste avait été éclaboussé quand Cloutier avait affirmé avoir eu une demande de 100 000 dollars pour le rencontrer de la part d'un proche, Gilles Beaulieu.

Guy Chevrette et son ami avaient répliqué en présentant une série de requêtes pour «rétablir les faits».

Les commissaires France Charbonneau et Renaud Lachance ont rejeté leurs cinq demandes, arguant que, en raison de leur nature, les enquêtes publiques risquent d'écorcher des réputations.

Ils ajoutent que Guy Chevrette aura l'occasion de livrer sa version quand il sera entendu.

Ils ne sont toutefois pas pressés de le voir à la barre, puisque le volet provincial de l'enquête publique a à peine été abordé jusqu'à présent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer