Exclusif

Alex Pacetti, «l'homme de confiance de Zampino»

Frank Zampino... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Frank Zampino

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partager

L'ex-organisateur politique Gilles Cloutier n'est pas le seul à identifier Alex Pacetti comme l'homme de confiance de Frank Zampino pour récolter de l'argent comptant destiné à la politique. Un homme d'affaires à la retraite a confié à La Presse avoir remis annuellement à Alex Pacetti 5% de la valeur des contrats obtenus de la Ville de Saint-Léonard au cours des années 90.

Lors d'une entrevue à La Presse faisant suite à la déclaration sous serment que cet homme a faite à la commission Charbonneau l'année dernière, le conseiller municipal Alex Pacetti, père du député fédéral de Saint-Léonard, Massimo Pacetti, a été identifié comme ayant joué un rôle d'intermédiaire. «J'ai donné ma contribution en argent comptant à Pacetti parce que le maire Zampino ne pouvait pas être là. C'est arrivé plus d'une fois», raconte-t-il en soulignant que M. Pacetti était «l'homme de confiance de Zampino».

La transaction s'est déroulée à chaque fois dans le bureau du maire, à l'hôtel de ville de Saint-Léonard. Les deux hommes discutaient quelques minutes avant que l'enveloppe ne soit donnée. «Il parlait librement du fait que tout le monde payait. Les montants, ça dépendait de la valeur des contrats ou si c'était un changement de zonage», explique le retraité.

Ce dernier affirme avoir versé pour la première élection à la mairie de Frank Zampino, en 1990, une somme de 10 000$ en argent comptant, et ce, devant témoin. Ce témoin, qui a requis l'anonymat, confirme sa présence lors du paiement qui a eu lieu à la résidence de M. Zampino.

De son côté, Alex Pacetti, joint par La Presse, a nié avoir trempé dans des histoires de pot-de-vin. «Ça, c'est des gens qui ont fait des péchés et qui, là, disent n'importe quoi [...], qui sont là pour se sauver», a soutenu M. Pacetti.

Devant la commission Charbonneau, Gilles Cloutier a identifié hier Alex Pacetti à partir d'une photo. M. Cloutier avait affirmé la veille avoir versé 25 000$ en argent comptant à un homme, grand et d'origine italienne, dont il avait oublié le nom. Il l'avait toutefois aperçu à la télé. Les enquêteurs de la Commission l'ont retrouvé.

Selon M. Cloutier, Alex Pacetti a agi comme intermédiaire pour Frank Zampino dans le financement du parti Union Montréal, en 2001. Le montant de 25 000$ provenait de la firme Roche, qui voulait s'assurer un accès privilégié aux contrats montréalais, le même stratagème que celui utilisé à Saint-Léonard. Il s'agissait d'un premier paiement. Au total, 100 000$ ont été donnés.

«Il faut qu'il fasse attention à ce qu'il raconte, a dit Alex Pacetti. Moi, ce monsieur-là, je ne l'ai jamais rencontré à Saint-Léonard. Je le jure sur mes enfants. Peut-être que j'ai rencontré cet homme-là dans un party quelque part. Peut-être.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer