Le maire Bélanger outré des accusations de Lalonde

Richard Bélanger, maire de l'arrondissement de L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève.... (Photo fournie par Union Montréal)

Agrandir

Richard Bélanger, maire de l'arrondissement de L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève.

Photo fournie par Union Montréal

Partager

Montré du doigt par l'ingénieur Michel Lalonde, le maire de Sainte-Geneviève-L'Île-Bizard, Richard Bélanger, est outré.

«Je trouve ça dur que mon nom soit sorti. Mon financement, je l'ai toujours fait avec mon travail. J'ai reçu un chèque en bonne et due forme et, aujourd'hui, je suis comme un condamné.»

Devant la commission Charbonneau, M. Lalonde a déclaré qu'il avait remis un chèque de 1000$ à M. Bélanger, ce qui lui a permis d'obtenir un contrat. La première partie de cette affirmation est vraie, reconaît le maire, mais elle ne révèle rien d'illégal.

«Pour me financer, il y a un cocktail de financement pour lequel je vends, bon an mal an, de 70 à 75 billets à 250$. M. Lalonde m'en a acheté quatre. Je ramasse en quatre ans autour de 35 000$ pour ma campagne, ce sont des règles claires.»

A-t-il en retour donné un contrat à la firme de M. Lalonde, Groupe Séguin? «Absolument pas! Nous avons un groupe de trois ou quatre soumissionnaires, c'est notre directeur des travaux publics qui gère ça. Séguin n'a eu aucun contrat avec notre arrondissement.»

Quant aux deux autres conseillers cités aujourd'hui par M. Lalonde, Gilles Deguire et Michel Bissonnet, ils brillaient par leur absence au conseil municipal, qui tient sa séance mensuelle aujourd'hui.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer