Multiples rencontres avant le scandale du Faubourg Contrecoeur

Paolo Catania quittant le centre de détention de... (Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Paolo Catania quittant le centre de détention de la Sureté du Québec.

Ivanoh Demers, La Presse

Partager

Bruno Bisson
La Presse

Les acteurs principaux du scandale immobilier du Faubourg Contrecoeur se sont rencontrés à 14 reprises pour déjeuner ou dîner au club privé 357c, à l'invitation de l'entrepreneur en construction Paolo Catania, dans les mois qui ont précédé la vente des terrains de la Ville de Montréal, en 2007.

Ces multiples rencontres se sont succédé au rythme de deux ou trois par mois entre janvier et juin 2007, puis ont repris ensuite en août et en septembre de la même année. Elles ont donc eu lieu entre le moment où le projet immobilier de l'entreprise de M. Catania a reçu l'accord de principe de la Ville, en décembre 2006, et celui où l'acte de vente des terrains du Faubourg Contrecoeur a été conclu, le 10 octobre 2007.

La dernière rencontre, le 25 septembre 2007, a eu lieu cinq jours après la signature de l'acte de vente par lequel la Ville de Montréal a cédé ses terrains du Faubourg à la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM). Le prix de vente fixé au contrat était de 19,1 millions, auquel ont été soustraits des frais d'architecture acoustique et de décontamination de 14,7 millions.

Au final, la Ville de Montréal aura touché seulement 4,3 millions pour ces terrains, dont la valeur était estimée entre 23,5 et 25 millions.

La SHDM a ensuite revendu ces terrains à Construction F. Catania, qui a entrepris le développement du Faubourg Contrecoeur.

Élus et ingénieurs

Pendant que ce dossier cheminait à travers les multiples instances de la Ville, quatre des principaux acteurs de l'affaire se rencontraient régulièrement dans les salons privés du 357c, selon les comptes rendus publiés hier par la commission Charbonneau. Martial Filion, président de la SHDM, Daniel Gauthier, président de la firme d'urbanisme engagée par la SHDM pour préparer un plan de développement de ces terrains, de même que Bernard Trépanier, proche du président du comité exécutif de la Ville, Frank Zampino, ont tous participé à chacune de ces rencontres avec l'entrepreneur Paolo Catania, président de Construction F. Catania.

Le président de la firme d'ingénierie Groupe Séguin (aujourd'hui Groupe Génius), Michel Lalonde, était aussi présent à chacune des rencontres. Le vice-président de la firme de génie-conseil Dessau, Rosaire Sauriol, était présent lors des 10 premières rencontres du groupe.

Arrestations

Le Groupe Séguin et LVM, filiale importante de Dessau, sont les deux sociétés de génie-conseil qui ont supervisé les travaux de décontamination des lieux, qui ont soustrait 11 millions au prix de vente des terrains du Faubourg Contrecoeur.

Frank Zampino, ex-numéro deux de l'administration du maire Gérald Tremblay, a lui-même participé à quatre de ces rencontres, entre mai et octobre 2007. Le maire de l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Cosmo Maciocia, a aussi accompagné le groupe à deux reprises.

Le 17 mai 2012, l'escouade Marteau a arrêté neuf personnes pour fraude, corruption et abus de confiance relativement à cette affaire, dont Paolo Catania, Frank Zampino, Martia Filion, Daniel Gauthier et Bernard Trépanier.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer