Exclusif

Martin Couture-Rouleau radicalisé par un criminel montréalais?

Des policiers examinent la scène où Couture-Rouleau a... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Des policiers examinent la scène où Couture-Rouleau a fauché deux hommes dans le stationnement d'un centre commercial à Saint-Jean-Sur-Richelieu.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La police enquête sur le rôle qu'aurait pu jouer un criminel montréalais dans la radicalisation de l'auteur de l'attentat de Saint-Jean-sur-Richelieu, a appris La Presse.

Le jeune homme d'origine tunisienne a été arrêté d'urgence le jour même du passage à l'acte de Martin Couture-Rouleau, en octobre. Depuis, l'Équipe intégrée de la sécurité nationale pilotée par la GRC a tout fait pour le garder derrière les barreaux.

La maison de ses parents à Terrebonne a aussi fait l'objet d'une perquisition visant à récupérer des preuves sur la radicalisation du tueur de Saint-Jean.

Par la voix de son avocat, Mohamed Derouiche, 28 ans, clame son innocence. «Il était très offusqué par le travail de la GRC dans cette histoire. Ils ont entaché sa réputation. Et à ma connaissance, ils n'ont rien trouvé qui le relie à l'événement», confie Me Alexandre Goyette.

Selon nos sources, la police ne le croit pas mêlé à l'attentat lui-même, mais bien à la radicalisation de Couture-Rouleau. Il lui aurait insufflé le désir de partir à l'étranger pour faire le djihad.

Arrêté d'urgence

Mohamed Derouiche a été intercepté par plusieurs agents du Service de police de la Ville de Montréal et de la GRC à la demande du corps de police national le soir du 20 octobre, soit huit heures après l'attaque meurtrière contre des soldats canadiens dans un stationnement de la Rive-Sud de Montréal, avons-nous appris. L'attentat a coûté la vie à l'adjudant Patrice Vincent.

Les autorités auraient retrouvé des échanges de messages textes entre Derouiche et Couture-Rouleau. On a alors jugé nécessaire de l'appréhender le plus rapidement possible.

Mohamed Derouiche, soupçonné d'avoir contribué à la radicalisation... (Photo tiree de Facebook) - image 2.0

Agrandir

Mohamed Derouiche, soupçonné d'avoir contribué à la radicalisation de Martin Couture-Rouleau. 

Photo tiree de Facebook

Derouiche était déjà recherché depuis un mois parce qu'il n'avait pas respecté ses conditions de libération dans une affaire de vols et de complots pour laquelle il attendait toujours sa sentence. Les policiers ont pu utiliser ce prétexte pour lui mettre immédiatement la main au collet, même en l'absence de motifs suffisants sur le coup pour l'arrêter sur la base d'éléments liés à une affaire de sécurité nationale. Il a été intercepté dans le quartier Rosemont, à Montréal.

Depuis, Mohamed Derouiche est en prison. Les autorités se sont donné beaucoup de mal pour s'assurer qu'il y reste.

«Disons qu'ils ont gratté loin», confie une source.

Dans les semaines qui ont suivi son arrestation, il a été accusé d'avoir eu en sa possession une fausse carte d'identité de la Société de transport de Montréal, ainsi qu'un permis de conduire qui ne lui appartenait pas, révèlent des documents judiciaires.

Lors de son enquête pour remise en liberté, en novembre, le procureur de la Couronne a longuement fait état de ses antécédents criminels et des nombreuses conditions fixées par la cour dans le passé qu'il n'avait pas respectées. La juge a refusé de le libérer.

Le 4 décembre, il a finalement été condamné à 20 mois de prison pour l'affaire des vols qualifiés, les faux documents et les non-respects des conditions de libération successifs. L'enquête de la GRC sur ses liens avec Martin Couture-Rouleau se poursuit.

Depuis son incarcération, Mohamed Derouiche se fait remarquer par sa grande ferveur religieuse, nous raconte une source.

Un proche de Couture-Rouleau

Comment Couture-Rouleau a-t-il fait connaissance avec Mohamed Derouiche, petit bandit qui faisait la loi dans le quartier Saint-Léonard, où il a grandi, et qui a eu de nombreux démêlés avec la justice? Un flou persiste.

Selon nos informations, les deux hommes se connaissaient bien. Derouiche aurait eu de l'ascendant sur l'autre et la police croit qu'il a joué un rôle, encore indéterminé, dans l'intérêt soudain de l'auteur de l'attaque de Saint-Jean pour le djihad et l'islam radical.

La police a mis la main sur un nombre indéterminé d'échanges électroniques entre les deux hommes, autour de juillet 2013.

C'est à cette époque que Couture-Rouleau s'était fait intercepter à l'aéroport de crainte qu'il ne parte se battre à l'étranger avec des groupes djihadistes. On avait alors saisi son passeport.

La famille de Mohamed Derouiche n'a pas répondu à nos demandes d'entrevue, mais un de ses proches a soutenu que la nature de ses liens avec Couture-Rouleau n'avait rien de criminel.

Passé criminel

En 2009, à l'âge de 22 ans, Mohamed Derouiche a été arrêté pour avoir organisé une série de vols et d'agressions dans son quartier. «Il avait mis en place un système. Il utilisait de jeunes mineurs, des élèves du secondaire, et lui, on ne le voyait jamais. Il était le cerveau», raconte une source proche de l'enquête.

Des victimes étaient appâtées sur le site de revente Kijiji, où Derouiche publiait de fausses annonces de voitures à vendre, en utilisant une fausse identité. Lorsque l'acheteur potentiel se présentait pour conclure la transaction, avec quelques milliers de dollars en argent comptant dans ses poches, il était assailli par des jeunes cagoulés qui lui plaçaient un couteau sous la gorge pour le dévaliser.

Derouiche, qui roulait en Audi A4 à l'époque, tenait sa bande de recrues d'une main de fer, selon les témoignages recueillis par la police de Montréal. «Il exerçait de grosses pressions. Il pouvait être assez influent et menaçant», se souvient notre source. À l'époque, le jeune homme ne semblait toutefois pas très porté sur la religion.

Pour joindre Gabrielle Duchaine en toute confidentialité, composez le 514 285-7000, poste 4858

Le fil des événements

20 OCTOBRE 11h30

Martin Couture-Rouleau attend depuis deux heures dans le stationnement d'un centre commercial de Saint-Jean lorsqu'il fonce avec sa voiture sur deux militaires qui marchent vers les bureaux du ministère des Anciens Combattants, tuant l'un et blessant l'autre. 

20 OCTOBRE 11h40

Couture-Rouleau prend la fuite. Il est pourchassé par les policiers de Saint-Jean-sur-Richelieu sur une distance de 4 km, avant de finir sa course dans un fossé. Il sort du véhicule, un couteau à la main, et fonce vers les policiers, qui font feu sur lui. 

20 OCTOBRE 20h

Mohamed Derouiche est arrêté par les agents du SPVM à la demande de leurs collègues de la GRC alors qu'il se trouve dans une voiture dans le quartier Rosemont à Montréal. Il est derrière les barreaux depuis. 

21 OCTOBRE DÉBUT DE LA NUIT

Une perquisition est menée chez le père de Martin Couture-Rouleau à Saint-Jean-sur-Richelieu. 

22 OCTOBRE 7h

Une perquisition est menée chez les parents de Mohamed Derouiche à Terrebonne pour récupérer des preuves liées à la radicalisation de Couture-Rouleau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer