La Grande Mosquée de Québec rouvre ses portes

Des messages et des fleurs avaient été laissés... (Archives La Presse)

Agrandir

Des messages et des fleurs avaient été laissés devant le Centre culturel islamique de Québec, le 1er février.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
QUÉBEC

Six jours après l'attentat qui a fait six morts, la Grande Mosquée de Québec a rouvert ses portes pour la prière, samedi.

Le président du Centre culturel islamique de Québec, Mohamed Yangui, a indiqué que la première prière s'était tenue à 6 h. «Ce sont des moments très, très douloureux, très émotifs, vraiment», a dit en entrevue M. Yangui.

Sur sa page Facebook, le Centre culturel islamique de Québec annonce que de nombreuses conférences et activités ont été organisées. Il est précisé qu'en attendant la fin des rénovations, le premier étage de l'édifice sera réservé aux hommes et le sous-sol aux femmes.

Plus tôt cette semaine, le public a été admis à l'intérieur, y observant les murs criblés de balles et le plancher encore tâché de sang.

«Au niveau de la réparation de la mosquée, on va changer tout le décor. (...) J'aimerais bien que lorsque la personne entre dans la mosquée, cela ne déclenche pas de mauvais souvenirs. Maintenant, quand on entre, on dit que ça c'était la place du frère »X« qui a été fusillé avec deux, trois, cinq balles», a fait valoir M. Yangui.

«C'est bien de retourner, malgré la douleur. (...) C'est notre devoir de le faire. Ce n'est pas la mosquée de "X" ou de "Y", c'est la mosquée d'Allah», a-t-il poursuivi.

Des rassemblements de solidarité étaient par ailleurs prévus samedi devant la mosquée, à Québec, et au parc Émilie-Gamelin, à Montréal.

D'autre part, le maire de Québec, Régis Labeaume, a annoncé vendredi que la communauté musulmane de la Vieille-Capitale aura bientôt son propre cimetière.

Deux victimes rapatriées en Algérie

Les dépouilles des deux victimes algériennes de l'attentat ont été rapatriées samedi en Algérie en présence de leurs proches.

Une cérémonie à laquelle ont participé des dignitaires algériens a eu lieu pour souligner la mémoire des deux victimes, Abdelkrim Hassane et Khaled Belkacemi.

Le secrétaire général du ministère algérien des Affaires étrangères, Hassan Rabehi, présent à l'accueil des cercueils à l'aéroport d'Alger, a appelé la communauté algérienne établie à l'étranger, à «davantage de vigilance et à un surcroît de solidarité».

Il a aussi exprimé sa condamnation du terrorisme et demandé à la communauté internationale «plus de solidarité dans la lutte contre l'islamophobie».




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer