Une des victimes de Québec voulait approvisionner son village en eau potable

Mamadou Tanou Barry... (Photo Via La Presse canadienne)

Agrandir

Mamadou Tanou Barry

Photo Via La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Boubacar Diallo
La Presse Canadienne
Conakry

Une des victimes de l'attentat de Québec voulait assurer un approvisionnement permanent en eau potable aux habitants de son village natal en Guinée, a témoigné l'un de ses proches.

Mamadou Tanou Barry, âgé de 42 ans et père de deux enfants, a grandi près de Labé, une ville située à des centaines de kilomètres de la capitale, à l'intérieur des terres. Il avait effectué ses études à Londres avant de s'installer au Canada il y a cinq ans pour travailler à titre de comptable, a raconté à l'Associated Press son oncle, Alpha Barry.

Dimanche soir, Mamadou Tanou Barry est tombé sous les balles d'Alexandre Bissonnette alors qu'il se trouvait à l'intérieur du Centre culturel islamique de Québec.

Un autre Guinéen, Ibrahima Barry, a également été tué. Même s'ils partagent le même patronyme, les deux hommes ne faisaient pas partie de la même famille.

Mercredi, des proches de Mamadou Barry ont organisé une cérémonie en sa mémoire dans la capitale, Conakry. Bien que le défunt sera enterré au Canada, sa famille en Guinée souhaitait rendre hommage à celui qui leur envoyait régulièrement de l'argent.

Une de ses cousines, Mariame Barry, l'a décrit comme un homme gentil et profondément religieux. «Il était toujours dans une mosquée ici en Guinée, et Dieu l'a rappelé auprès de lui lorsqu'il était dans une mosquée au Canada», a-t-elle souligné.

La mort de Mamadou Barry survient quelques mois après une autre tragédie pour sa famille. Son père a été tué, l'an dernier, dans un accident de voiture alors qu'il se trouvait dans la Jeep que Mamadou Barry lui avait achetée.

Le projet d'eau potable dans lequel le père de deux enfants était impliqué consistait à creuser un puits à 100 mètres de profondeur. «Avec sa mort, ce rêve d'acheminer de l'eau potable est également brisé», a dit son oncle.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer