Des réactions aux quatre coins de la planète, dont Trump

Le drapeau a été mis en berne devant... (Archives, La Presse canadienne)

Agrandir

Le drapeau a été mis en berne devant le Parlement d'Ottawa à la suite de la tuerie à la mosquée de Sainte-Foy, à Québec.

Archives, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Le président des États-Unis, Donald Trump, a téléphoné au premier ministre Justin Trudeau ce matin afin d'exprimer ses condoléances à la suite de l'attentat terroriste qui a fait six morts dimanche à Québec. Plusieurs autres dirigeants dans le monde ont réagi.

Le bureau du premier ministre a confirmé l'entretien entre les deux leaders dans un communiqué de presse.

« Aujourd'hui, le premier ministre Justin Trudeau a reçu un appel téléphonique de la part du président des États-Unis, Donald J. Trump. Le président Trump a transmis ses condoléances au premier ministre et à la population du Canada à la suite de la fusillade tragique survenue au Centre culturel islamique de Québec, situé dans la ville de Québec, et lui a offert toute aide jugée nécessaire », a-t-on indiqué.

Le premier ministre doit se rendre à Québec en fin de journée afin de témoigner sa sympathie en compagnie du leader intérimaire du Parti conservateur Rona Ambrose et du chef du NPD Thomas Mulcair.

L'attentat survenu dans une mosquée de Québec a suscité une vague d'indignation un peu partout dans le monde.

« Je dénonce avec la plus grande fermeté l'odieux attentat qui a fait au moins six morts et de nombreux blessés dans une mosquée à Québec », a écrit François Hollande sur Twitter aux petites heures de la nuit.

« Veuillez accepter mes profondes condoléances pour la tragédie de Québec. Le meurtre de gens qui se rassemblent pour prier dans une mosquée est choquant par son degré de violence et de cynisme », a écrit le président russe Vladimir Poutine sur Twitter.

Steffen Seibert, porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel a écrit sur Twitter que « si les tueurs avaient l'intention d'opposer des gens de fois différentes les uns aux autres ou de le diviser, ils ne doivent pas réussir et ne réussiront pas ».

Le pape François a offert ses condoléances à la suite de l'attentat de Québec. Tout de suite après la messe tenue lundi matin, il a aussi rencontré le cardinal et archevêque de Québec, Gérald Lacroix, rapporte Radio Vatican. Le Conseil du Vatican, lui, a condamné l'attaque sur Twitter.

La Belgique a joint sa voix à celle de plusieurs pays pour condamner l'attentat de Québec. « Je condamne l'attentat lâche de #Quebec. Pensées avec les victimes et leurs proches », a écrit Charles Michel, premier ministre du pays.

La mairesse de Paris, Anne Hidalgo a condamné « avec la plus grande fermeté cet effroyable ». La mairie a aussi annoncé que les lumières de la tour Eiffel seraient éteintes à partir de minuit (lundi soir) en hommage aux victimes.

« Nos prières ce soir vont aux citoyens de la Ville de Québec alors qu'ils font face à une terrible attaque contre une mosquée. Nous devons rester solidaires », a écrit le maire de la ville, Bill de Blasio, dimanche soir.

Sur Facebook, le maire de Londres, Sadiq Khan, a offert son appui au Québec. « Ce matin, Londres est solidaire des Québécois et de tous ceux qui sont affectés par cette terrible attaque contre une mosquée, en particulier ceux qui ont perdu un être cher. Tout lieu de culte est un sanctuaire de paix, ce sont des lieux pour la force, la communauté et la famille. La haine et la violence qui ont conduit à cette attaque n'auront pas le dessus sur cette force et ceux qui veulent utiliser la terreur pour nous diviser vont échouer. »

La responsable de la diplomatie de l'Union européenne a offert son appui au Canada dans un gazouillis sur Twitter. « L'Union européenne est avec le Canada et tous les Canadiens en ce jour triste », a écrit Frederica Mogherini.

Le secrétaire général de l'OTAN a lui aussi réagi sur Twitter. « Je condamne l'horrible attaque terroriste survenue dans une mosquée de Québec. Mes pensées vont aux victimes, à leurs familles et au peuple canadien. »

L'ambassade de la Turquie a publié un communiqué de presse ce matin pour réagir à l'attentat de Québec. « Nous condamnons énergiquement l'attaque qui a eu lieu au Centre culturel islamique de Québec, capitale de la province canadienne du Québec, et qui a ciblé des innocents dans un lieu saint. » [...] La Turquie est complètement solidaire avec ses amis et alliés du Canada face à cette attaque haineuse qui cible le Canada, un pays où des gens de différentes races et religions vivent en harmonie. »

Sur Twitter, l'association Aministie internationale a rappelé que la « solidarité doit vaincre la haine après l'attaque haineuse contre une mosquée de Québec. »

« Au nom de tous les résidents de Toronto, je condamne cette horrible violence et mes prières vont aux victimes et à leurs familles », a écrit le maire de Toronto sur Twitter au cours de la nuit. Ce matin, John Tory a rappelé que « l'islamophobie et les actes de haine et de violence à l'endroit de n'importe quel groupe n'ont pas leur place à Toronto et je demande aux Torontois d'être solidaire envers les citoyens musulmans et les citoyens canadiens de toutes les croyances et toutes les nationalités. »

Des mosquées vont fermer leurs portes pendant la prière

Aux Pays-Bas, quatre des principales mosquées du pays ont annoncé leur intention de fermer leurs portes pendant leurs séances de prière qui réunissent habituellement plusieurs milliers de personnes. Dans certaines mosquées, des caméras de sécurité supplémentaires ont aussi été ajoutées.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer