François Hollande dénonce un «acte terroriste odieux»

Le chef de l'État, qui s'exprimait à Paris... (PHOTO PHILIPPE WOJAZER, REUTERS)

Agrandir

Le chef de l'État, qui s'exprimait à Paris après une réunion de chefs de gouvernements européens sociaux-démocrates, a évoqué un «acte terroriste qui comme tout acte terroriste est odieux, mais il s'est en plus produit dans un lieu qui est celui de la démocratie, un parlement».

PHOTO PHILIPPE WOJAZER, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Attentat à Ottawa

Actualité

Attentat à Ottawa

Le 22 octobre 2014, des coups de feu ont été tirés sur la colline parlementaire, à Ottawa. »

Agence France-Presse
PARIS

Le président français François Hollande a dénoncé jeudi un «acte terroriste odieux» commis «dans un lieu de la démocratie», au lendemain de la fusillade au Parlement d'Ottawa qui a coûté la vie à un soldat canadien.

Le chef de l'État, qui s'exprimait à Paris après une réunion de chefs de gouvernements européens sociaux-démocrates, a évoqué un «acte terroriste qui comme tout acte terroriste est odieux, mais il s'est en plus produit dans un lieu qui est celui de la démocratie, un parlement».

Un tireur, décrit comme un «terroriste» par le premier ministre canadien Stephen Harper, a tué mercredi un soldat à Ottawa et semé la panique au Parlement avant d'être abattu par la police.

Il s'agit du deuxième militaire canadien tué en trois jours.

Dans un discours solennel à la télévision juste après l'attaque, M. Harper a affiché la détermination du Canada, engagé dans la coalition internationale contre le groupe État islamique en Irak, à ne pas infléchir sa position face aux «organisations terroristes».

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer