Long processus de sélection des jurés au procès de Guy Turcotte

Guy Turcotte, au palais de justice de Saint-Jérôme.... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

Guy Turcotte, au palais de justice de Saint-Jérôme.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le processus de sélection des jurés qui auront à juger Guy Turcotte s'est enclenché lundi matin, à Saint-Jérôme, mais ce n'est pas avant la semaine prochaine qu'ils seront choisis. Le juge et les parties passeront la présente semaine à entendre ceux qui ont été convoqués, mais qui veulent être exemptés de servir comme jurés.

C'est de cette façon que le juge André Vincent a décidé de procéder. Au total, 1650 personnes ont été convoquées, et doivent se présenter par groupes de quelques centaines par jour, au palais de justice de Saint-Jérôme. Ce matin, 160 personnes s'entassaient dans deux salles d'audience. Le juge a expliqué le processus, toutes les présences ont été prises, mais seuls les gens qui voulaient demander une exemption devaient rester, pour être entendus. Les autres pouvaient partir, mais devront revenir mardi prochain.

Ce matin, 67 personnes ont demandé une exemption, pour diverses raisons. Treize n'ont pas réussi à convaincre le juge, et devront revenir mardi prochain. Dire: «Mon idée est déjà faite et je n'en changerai pas»,  n'était pas une option. L'impartialité des candidats sera évaluée la semaine prochaine.

Ce matin, plusieurs ont invoqué des raisons de santé, d'études, ou de travail. Une femme a demandé d'être exemptée parce que sa chienne Chihuahua va accoucher dans deux semaines, et qu'elle se doit d'être là pour voir à ce que tout aille bien. Interloqué, le juge Vincent a fini par accorder l'exemption pour «raison humanitaire.»

Une femme qui invoquait le manque à gagner si elle s'absentait du travail pour deux à trois mois, s'est fait refuser l'exemption. «On a l'allocation de jurés la plus généreuse au Canada», a lancé le juge. 

Cet après-midi, le processus a repris avec 160 nouveaux candidats. Il en sera ainsi toute la semaine. 

Au début de la séance, ce matin, le juge a détaillé les qualités recherchées chez les jurés potentiels: avoir une bonne santé, être capable d'entendre une cause de meurtre impliquant des jeunes enfants, être impartial, avoir une bonne capacité d'analyse et l'esprit ouvert. La personne doit aussi être en mesure de juger uniquement selon la preuve présentée, être disponible de son temps et de son esprit, et être capable de fonctionner dans un groupe de 12.

Guy Turcotte, 43 ans, est en liberté. Pendant la séance, il va s'asseoir dans le box des accusés. Il est accusé d'avoir tué avec préméditation ses deux enfants, Olivier, cinq ans, et Anne-Sophie, trois ans, en février 2009.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer