Des banderoles anti-immigration aperçues à Montréal

Le groupe d'extrême droite Atalante Québec a revendiqué... (Photo tirée de la page Facebook d'Atalante Québec)

Agrandir

Le groupe d'extrême droite Atalante Québec a revendiqué cette «campagne» sur Facebook en publiant des photos de ses membres, visages masqués, devant une dizaine de banderoles avec l'inscription «REMIGRATION».

Photo tirée de la page Facebook d'Atalante Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

D'autres banderoles anti-immigration ont fait surface, cette fois à Montréal, où bon nombre de demandeurs d'asile sont hébergés de manière temporaire.

Les banderoles ont été accrochées tard dimanche ou tôt lundi, notamment au Stade olympique de Montréal, qui abrite plusieurs centaines de personnes ayant franchi la frontière de façon irrégulière pour demander l'asile au Canada.

Le groupe d'extrême droite Atalante Québec a revendiqué cette «campagne» sur Facebook en publiant des photos de ses membres, visages masqués, devant une dizaine de banderoles avec l'inscription «REMIGRATION».

Des banderoles similaires avaient été aperçues plus tôt ce mois-ci à Québec, notamment sur un pont surplombant une route passante.

Le porte-parole du Stade olympique, Cédric Essiminy, rapporte que des agents de sécurité ont pris la banderole en photo avant de la décrocher lundi.

«Elle est restée quelques heures, j'imagine», a-t-il précisé.

Un porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal a indiqué que l'escouade des crimes haineux se penchait sur cette affaire. L'agent Manuel Couture a ajouté que les policiers montréalais consulteront leurs collègues de Québec.

Des milliers de demandeurs du statut de réfugié ont franchi la frontière entre le Québec et les États-Unis hors des points d'entrée désignés au cours des dernières semaines, alimentant un débat acrimonieux dans la province.

«Pour nous, l'immigration, c'est quelque chose d'important. Le vivre-ensemble fait partie de notre ADN, a réagi le maire de Montréal, Denis Coderre. Je vais toujours combattre quel qu'extrême que ce soit.»

Selon la Gendarmerie royale du Canada, au moins 3800 demandeurs d'asile sont entrés au Québec ainsi durant les deux premières semaines du mois d'août seulement.

Dimanche, La Meute, un autre groupe proche de l'extrême droite, a manifesté dans les rues de Québec pour dénoncer les politiques d'immigration des deux ordres de gouvernement.

Peu avant, des affrontements ont éclaté entre les policiers de la capitale et un contingent de contre-manifestants qui voulaient faire entendre leur opposition au racisme.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer