L'économie de partage n'a pas encore la cote au Québec

Par exemple, seuls 6% des adultes dotés d'un... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Par exemple, seuls 6% des adultes dotés d'un téléphone intelligent disent avoir utilisé Uber au cours de la dernière année, avec une proportion plus élevée parmi les résidants de Montréal (10%) et les jeunes de 18 à 24 ans (21%).

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Québec

Les différentes formes d'économie de partage comme Uber ou Airbnb demeurent peu utilisées par la population québécoise, selon les données d'une enquête du CEFRIO.

Ainsi, au chapitre des services de transport collaboratif, l'étude révèle un taux d'utilisation encore relativement faible parmi les adultes québécois. Par exemple, seuls 6% des adultes dotés d'un téléphone intelligent disent avoir utilisé Uber au cours de la dernière année, avec une proportion plus élevée parmi les résidants de Montréal (10%) et les jeunes de 18 à 24 ans (21%).

Les services Communauto et AmigoExpress ont de leur côté présenté un taux d'utilisation de 2% parmi la population adulte québécoise.

Du côté de l'hébergement, l'enquête démontre également un faible taux d'adoption. Ainsi, 5% des adultes québécois disent avoir utilisé Airbnb au cours de la dernière année et seulement 1% ont dit avoir utilisé Couchsurfing.

Les résultats de l'enquête révèlent aussi que 4% des Québécois ont participé à un projet sur une plateforme de sociofinancement comme La Ruche, Kickstarter ou Indiegogo. La pratique est cependant plus populaire chez les personnes âgées de 25 à 34 ans et celles dont le revenu familial annuel varie de 80 000 $ à 100 000 $.

Popularité des médias sociaux

L'enquête du CEFRIO s'intéresse également à l'utilisation des médias sociaux par les Québécois.

Comme l'année dernière, la majorité des adultes québécois, soit 67%, ont un compte actif sur un ou plusieurs réseaux sociaux comme Facebook, LinkedIn, Twitter ou Snapchat.

Facebook continue d'ailleurs de gagner du terrain au Québec, où le site affiche un taux de pénétration de 64 pour cent, comparativement à 58% dans l'ensemble du Canada. En deuxième place, YouTube est utilisé par 57% des adultes québécois.

Facebook et YouTube attirent les internautes âgés jusqu'à 55 ans, tandis que Pinterest et LinkedIn sont plus populaires chez les 25-44 ans et Instagram et Snapchat, chez les 18-24 ans.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer