• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Un médecin canadien parmi les victimes du tireur de l'hôpital du Bronx 

Un médecin canadien parmi les victimes du tireur de l'hôpital du Bronx

Parmi les victimes du tireur, plusieurs étaient médecins... (Photo Reuters)

Agrandir

Parmi les victimes du tireur, plusieurs étaient médecins dans l'hôpital.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Un médecin canadien fait partie des blessés de la fusillade qui a eu lieu au Lebanon Hospital, l'un des grands hôpitaux du Bronx, à New York, la semaine dernière.

Justin Timperio... (Photo La Presse canadienne) - image 1.0

Agrandir

Justin Timperio

Photo La Presse canadienne

Justin Timperio, âgé de 29 ans, de St.Catharines, en Ontario, est l'une des six victimes de l'ancien employé de l'hôpital qui a ouvert le feu, tuant une médecin, vendredi, selon la police.

Le père de Justin Timperio, Luciano Timperio, a dit que l'assaillant a tiré sur son fils «entre six et neuf fois», ce qui a endommagé son foie et d'autres organes internes.

Il a déclaré que l'état de son fils s'est suffisamment stabilisé pour pouvoir être opéré lundi.

Luciano Timperio a dit que Justin est sous sédatif et il ne peut pas parler à cause d'un tube inséré dans sa gorge pour aider sa respiration.

Justin Timperio est diplômé de l'Université Brock à St Catharines et de l'Université américaine des Caraïbes. Son père a fait savoir qu'il a commencé à travailler au Lebanon Hospital il y a environ trois ans, dans le cadre de la partie clinique de ses études en médecine.

Il a ensuite été admis au programme de résidence en médecine de famille de l'établissement, où il a travaillé durant la dernière année.

«Il venait de terminer la première année et il allait commencer la deuxième», a déclaré son père. «En fait, il était censé commencer la deuxième.»

Luciano Timperio a également fait part de ses regrets quant au manque de possibilités au Canada pour les étudiants en médecine comme son fils.

«C'est une honte que nos garçons et nos filles doivent aller à l'étranger pour être formés» , a-t-il déclaré.

D'autres, parmi les victimes du tireur, étaient également médecins dans cet hôpital.

L'assaillant, le Dr Henry Bello, avait été contraint de démissionner du Lebanon Hospital en 2014, à la suite d'allégations de harcèlement sexuel.

Vendredi, il s'était rendu à l'hôpital avec une arme cachée sous un sarrau blanc, et avait ouvert le feu sur 7 personnes, tuant une ancienne collègue, avant de retourner l'arme contre lui, selon la police.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer