Laval renforce la sécurité de ses événements

Les organisateurs du Tour de l'Île tenu le... (Photo Ninon Pednault, La Presse)

Agrandir

Les organisateurs du Tour de l'Île tenu le week-end dernier estiment suffisantes les mesures prévues avec le Service de police de la Ville de Montréal.

Photo Ninon Pednault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les coureurs qui ont participé, la fin de semaine dernière, à la course des pompiers de Laval l'ont remarqué, la sécurité avait été considérablement renforcée alors que le corps policier a décidé de revoir en profondeur ses pratiques. Estimant que ses mesures sont suffisantes, Montréal ne juge pas devoir augmenter le niveau de sécurité.

Avec la multiplication des attentats terroristes, Laval a entrepris une révision des mesures de sécurité lors des grands événements. « Ça fait un bon bout de temps qu'on analyse l'actualité mondiale et on a décidé de se mettre à niveau. On a regardé comment les actes terroristes sont perpétrés, on a réfléchi longuement sur comment réagir, on s'est remis en question et on en est venus à modifier nos pratiques », a indiqué l'inspecteur Jean-François Rousselle, responsable de la planification au Service de police de Laval (SPL).

Le marathon qui a eu lieu la fin de semaine dernière dans le cadre de la Grande fête des pompiers de Laval a ainsi été le premier grand événement à bénéficier de ces nouvelles mesures. De Nice à Londres en passant par Berlin, la multiplication des attentats dans lesquels un véhicule fonce sur une foule a incité le corps policier à disposer des camions-bennes pour sécuriser les lieux de départ des courses.

FORMATION SUR LE TERRORISME

Les Lavallois devront s'habituer à voir de tels camions dans le décor de leurs événements puisque le corps policier prévoit déployer des mesures similaires à tous les principaux événements. Ce sera notamment le cas à l'occasion des festivités de la Fête nationale.

L'inspecteur Rousselle reconnaît toutefois que la révision des mesures n'immunisera pas Laval contre tout risque d'attentat, aucune solution n'étant parfaite.

« On essaie de prévoir l'imprévisible. Le risque zéro n'existe pas. Par contre, on essaie de s'en rapprocher le plus possible. On ne lésine pas sur les moyens, il n'y a pas de demi-mesures pour la sécurité. » - Jean-François Rousselle, du Service de police de Laval

En plus des mesures resserrées lors des événements, le SPL a entrepris d'offrir une formation à ses agents sur le terrorisme. Plusieurs policiers ont suivi un cours de la Gendarmerie royale du Canada sur les façons de détecter les comportements suspects.

Alors que plusieurs corps policiers refusent de commenter les mesures de sécurité, le SPL dit accepter de commenter le dossier pour rassurer les citoyens. « Le message qu'on veut envoyer à la population, c'est qu'on est au fait des nouvelles réalités. Continuez de venir aux événements, la police veille à ce qu'ils soient sécuritaires », dit l'inspecteur Rousselle.

NIVEAU DE SÉCURITÉ MAINTENU

À Montréal, le maire Denis Coderre a indiqué que le niveau de sécurité autour des événements était maintenu, les mesures en place étant jugées suffisantes. « On n'a pas eu à augmenter le niveau de vigilance : on est encore au plan modéré sur le niveau canadien. Au niveau québécois et des villes, on est en mode veille, donc on n'a pas besoin d'augmenter le niveau de sécurité. »

À l'approche du Grand Prix du Canada, le maire Coderre a indiqué ne pas voir le besoin d'augmenter la sécurité autour de cet événement en particulier. « Je pense que les gens vont se déplacer quand même. La meilleure façon de les combattre, c'est de garder notre façon d'être. [Dimanche], c'était magnifique de voir 30 000 personnes faire une minute de silence pour nos collègues londoniens. Mais on n'a pas eu besoin d'augmenter la sécurité », a-t-il dit en référence au Tour de l'Île.

Les organisateurs de l'événement cycliste estiment en effet suffisantes les mesures prévues avec le Service de police de la Ville de Montréal. La présidente de Vélo Québec, Suzanne Lareau, souligne que la sécurité est révisée chaque année. « On a une bonne collaboration avec la police de Montréal. On a déjà un système d'ordre en place et pour le moment, les mesures sont adéquates », dit-elle.

À Longueuil, on s'est montré peu loquace sur un éventuel renforcement de la sécurité autour des événements se déroulant sur son territoire. « Chaque événement fait l'objet d'une analyse, et nous prenons les mesures nécessaires, qui sont confidentielles, afin de minimiser tout risque potentiel », s'est limité à répondre le Service de police de l'agglomération de Longueuil.

- Avec la collaboration de Marie-Eve Morasse, La Presse




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer