• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Construction: une loi spéciale en début de semaine, prévient Couillard 

Construction: une loi spéciale en début de semaine, prévient Couillard

Philippe Couillard donne la fin de semaine aux... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE)

Agrandir

Philippe Couillard donne la fin de semaine aux parties syndicale et patronale pour régler la grève qui paralyse le secteur de la construction.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Jérusalem) Philippe Couillard donne la fin de semaine aux parties syndicale et patronale pour régler la grève qui paralyse le secteur de la construction. Faute de quoi, il sera «prêt à agir» avec une loi spéciale lundi, a-t-il prévenu.

«Je souhaite qu'il y ait une entente négociée entre les parties mais on ne pourra pas laisser l'économie saigner 45 millions par jour», a prévenu le premier ministre en marge de sa mission économique en Israël. 

L'adoption d'une loi spéciale nécessite un rappel d'urgence des députés, qui ne siègent pas à Québec le lundi. M. Couillard dit ne pas avoir convoqué l'Assemblée nationale, du moins pas pour l'instant. 

«Si elle l'était, on vous le dira», a-t-il simplement dit. 

Ce nouvel avertissement du premier ministre survient alors que les pourparlers semblent au point mort. Des syndiqués ont manifesté aux quatre coins de la province jeudi plutôt que de retourner à la table des négociations. 

M. Couillard s'est gardé de critiquer l'une ou l'autre des parties. Il estime que plusieurs progrès ont été réalisés dans les derniers jours. Il est «encore possible» d'en arriver à une entente négociée. 

«Je ne veux pas donner l'impression que c'est fini, a dit M. Couillard. Je pense qu'il y a encore de la place pour la négociation. On me dit que sur un grand nombre d'éléments, il y a une entente entre les parties.» 

Rencontre avec Nétanyahou

M. Couillard a tenu ses commentaires au terme d'une rencontre très attendue avec le premier ministre d'Israël, Benyamin Nétanyahou. Les deux hommes ont eu un tête à tête de 40 minutes à Jérusalem. 

Les deux hommes ont convenu d'amorcer des pourparlers en vue d'une entente de coopération dans les secteurs de l'intelligence artificielle et des métadonnées. Un tel traité serait semblable à l'entente de 6 millions que M. Couillard a signé dimanche en matière de recherche et d'innovation technologique

Au terme de la rencontre, M. Couillard a ouvert la porte à renforcer la présence diplomatique du Québec en Israël, possiblement par l'ouverture d'une représentation commerciale.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer