• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Racisme à l'école: la mère songe à porter plainte à la Commission des droits de la personne 

Racisme à l'école: la mère songe à porter plainte à la Commission des droits de la personne

La Presse rapportait hier que les fils de... (Photo IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

La Presse rapportait hier que les fils de 8 et 11 ans d'Adrienne Charles étaient régulièrement la cible de propos racistes à l'école anglophone McCaig Elementary School de Rosemère.

Photo IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Mère de deux enfants victimes de racisme dans une école de Rosemère, Adrienne Charles envisage de porter plainte à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDQ) contre la commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier, si la direction n'intensifie pas ses efforts pour la lutte au racisme. Même si elle assure prendre au « sérieux » la situation, la commission scolaire fait confiance aux procédures en place et n'entend pas déployer de mesures supplémentaires.

La Presse rapportait hier que les fils de 8 et 11 ans d'Adrienne Charles étaient régulièrement la cible de propos racistes à l'école anglophone McCaig Elementary School de Rosemère. À au moins cinq reprises cette année, ceux-ci se sont fait traiter de « nègres » par d'autres élèves, à l'école et dans l'autobus, sans que l'école et la commission scolaire arrivent à mettre fin à ces propos racistes, dénonçait Mme Charles.

La présidente de la commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier, Jennifer Maccarone, se défend d'être restée les bras croisés dans cette affaire. « La commission scolaire, ainsi que l'école ont mené enquête et sont intervenues auprès des élèves et des parents concernés afin de les sensibiliser au respect de la diversité culturelle. [...] Je pense que nous avons fait ce que nous devions et que nous allons continuer à le faire. C'est un sujet que nous prenons très au sérieux. Nous allons poursuivre toutes les démarches possibles pour réparer et sensibiliser la communauté », a-t-elle soutenu en entrevue avec La Presse hier.

UNE « RÉFÉRENCE »

Selon Jennifer Maccarone, l'école McCaig est une « référence » au sein de la commission scolaire en matière de lutte à l'intimidation. « Ils ont plein d'activités de sensibilisation pour promouvoir l'ouverture à la diversité et au respect de la différence. Ils ont des activités qui se sont faites cette semaine et la semaine dernière », explique-t-elle. La présidente ne s'est toutefois pas engagée à mettre en place des mesures spécifiques contre le racisme.

Mardi dernier, les fils d'Adrienne Charles ont subi des insultes à caractère raciste le jour même d'une présentation sur l'intimidation à l'école. « Ça n'a pas empêché mes enfants de se faire traiter de nègres ! J'ai l'impression que le racisme est noyé. On n'en parle pas vraiment, on parle d'intimidation. On met tout en rose, mais ce n'est pas vrai. La commission scolaire dit : "Ben oui, on comprend, on fait ce qu'il faut", mais ce n'est pas vrai, il n'y a rien de concret ! », dénonce Adrienne Charles.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer