• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Racisme à l'école: la mère songe à porter plainte à la Commission des droits de la personne 

Racisme à l'école: la mère songe à porter plainte à la Commission des droits de la personne

La Presse rapportait hier que les fils de... (Photo IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

La Presse rapportait hier que les fils de 8 et 11 ans d'Adrienne Charles étaient régulièrement la cible de propos racistes à l'école anglophone McCaig Elementary School de Rosemère.

Photo IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mère de deux enfants victimes de racisme dans une école de Rosemère, Adrienne Charles envisage de porter plainte à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDQ) contre la commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier, si la direction n'intensifie pas ses efforts pour la lutte au racisme. Même si elle assure prendre au « sérieux » la situation, la commission scolaire fait confiance aux procédures en place et n'entend pas déployer de mesures supplémentaires.

La Presse rapportait hier que les fils de 8 et 11 ans d'Adrienne Charles étaient régulièrement la cible de propos racistes à l'école anglophone McCaig Elementary School de Rosemère. À au moins cinq reprises cette année, ceux-ci se sont fait traiter de « nègres » par d'autres élèves, à l'école et dans l'autobus, sans que l'école et la commission scolaire arrivent à mettre fin à ces propos racistes, dénonçait Mme Charles.

La présidente de la commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier, Jennifer Maccarone, se défend d'être restée les bras croisés dans cette affaire. « La commission scolaire, ainsi que l'école ont mené enquête et sont intervenues auprès des élèves et des parents concernés afin de les sensibiliser au respect de la diversité culturelle. [...] Je pense que nous avons fait ce que nous devions et que nous allons continuer à le faire. C'est un sujet que nous prenons très au sérieux. Nous allons poursuivre toutes les démarches possibles pour réparer et sensibiliser la communauté », a-t-elle soutenu en entrevue avec La Presse hier.

UNE « RÉFÉRENCE »

Selon Jennifer Maccarone, l'école McCaig est une « référence » au sein de la commission scolaire en matière de lutte à l'intimidation. « Ils ont plein d'activités de sensibilisation pour promouvoir l'ouverture à la diversité et au respect de la différence. Ils ont des activités qui se sont faites cette semaine et la semaine dernière », explique-t-elle. La présidente ne s'est toutefois pas engagée à mettre en place des mesures spécifiques contre le racisme.

Mardi dernier, les fils d'Adrienne Charles ont subi des insultes à caractère raciste le jour même d'une présentation sur l'intimidation à l'école. « Ça n'a pas empêché mes enfants de se faire traiter de nègres ! J'ai l'impression que le racisme est noyé. On n'en parle pas vraiment, on parle d'intimidation. On met tout en rose, mais ce n'est pas vrai. La commission scolaire dit : "Ben oui, on comprend, on fait ce qu'il faut", mais ce n'est pas vrai, il n'y a rien de concret ! », dénonce Adrienne Charles.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer