• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Projet privé de nouveau pont sur le Saint-Laurent entre Sorel-Tracy et Lanoraie 

Projet privé de nouveau pont sur le Saint-Laurent entre Sorel-Tracy et Lanoraie

Desservie par traversier, la région de Sorel-Tracy espère - et... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Desservie par traversier, la région de Sorel-Tracy espère - et se fait promettre - depuis longtemps un lien routier pour favoriser son développement.

Photo Martin Chamberland, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un promoteur immobilier réussira-t-il là où le gouvernement québécois échoue depuis plus de 40 ans? L'homme d'affaires Luc Poirier propose d'ériger un nouveau pont sur le fleuve Saint-Laurent, principalement financé par le privé, afin de relier Sorel-Tracy et Lanoraie. Desservie par traversier, la région espère -et se fait promettre- depuis longtemps un lien routier pour favoriser son développement.

Desservie par traversier, la région de Sorel-Tracy espère - et... (Photo Martin Chamberland, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Desservie par traversier, la région de Sorel-Tracy espère - et se fait promettre - depuis longtemps un lien routier pour favoriser son développement.

Photo Martin Chamberland, La Presse

Le promoteur immobilier Luc Poirier a embauché la... (Image fournie par Stantec) - image 1.1

Agrandir

Le promoteur immobilier Luc Poirier a embauché la firme de génie Stantec pour évaluer sommairement le coût d'un pont reliant Sorel-Tracy et Lanoraie. Les ingénieurs ont chiffré la construction à 392 millions, en incluant les frais de financement.

Image fournie par Stantec

Service essentiel

Luc Poirier avait lancé en 2011 l'idée de creuser un tunnel sous le fleuve pour relier Montréal à la Rive-Sud. Le promoteur a depuis abandonné ce projet, mais il dit ne pas avoir complètement enterré l'idée d'un lien pour franchir le fleuve. Puis en 2015, la grève des traversiers à Sorel-Tracy a relancé sa réflexion. La suspension du service en avait irrité plusieurs, les gens de la région ayant dû se rabattre sur le pont-tunnel La Fontaine à Montréal ou le pont Laviolette à Trois-Rivières. « Les gens perdaient quatre heures par jour », se rappelle Serge Péloquin, maire de Sorel-Tracy. Actif dans la région, Luc Poirier a donc relancé l'idée de construire un pont, cette fois dans cette portion du fleuve. « C'est un service essentiel d'après moi d'avoir un lien là », dit-il.

Aperçu de la facture

Le promoteur a ainsi embauché la firme de génie Stantec pour évaluer sommairement le coût d'un tel pont. Les ingénieurs ont chiffré la construction à 392 millions, en incluant les frais de financement. Luc Poirier assure que cette évaluation est crédible même si la reconstruction du pont Champlain, un peu plus à l'ouest, devrait coûter la bagatelle de 4,2 milliards. Le promoteur explique que son pont serait beaucoup moins long - 1,9 km plutôt que 3,4 km. Et au lieu d'offrir trois voies dans chaque direction plus un espace pour un train léger, le pont de Sorel aurait trois voies au total, soit une dans chaque direction en plus d'un corridor de sécurité. L'homme d'affaires admet que certaines inconnues pourraient faire varier la facture, notamment la profondeur du roc dans le fleuve. Les ingénieurs évaluent que celui-ci se trouve à 100 mètres, mais chaque mètre de différence pourrait faire osciller la note de 1 million.

Péage et subvention

À l'instar du pont de l'A25, Luc Poirier compte implanter un péage pour couvrir les coûts de construction et d'entretien. Il en coûterait ainsi entre 8 $ et 9 $ par passage, soit moins cher que pour l'actuel service de traversier. Le promoteur évalue qu'il lui faudra entre 25 et 28 ans pour rentabiliser son investissement. « Je suis jeune, j'ai le temps. Je ne fais pas ça parce que c'est payant. » Le projet a beau être privé, le promoteur demande tout de même un soutien financier de Québec. Son plan d'affaires mise sur un transfert des fonds vers le service de traversiers, entre 15 et 18 millions par an, pour les 50 prochaines années. La note peut sembler élevée, mais il souligne que les traversiers actuels sont vieux et devront être remplacés, ce qui entraînera des travaux de modernisation des quais. « Utiliser un traversier, c'est une méthode d'il y a 100 ans », dit Luc Poirier.

« Boom économique » espéré

L'idée d'un pont a relativement été bien reçue dans la région. Certains citoyens se sont inquiétés d'une possible augmentation de la circulation, mais les municipalités de Sorel et Lanoraie ont tout de même chacune voté une résolution pour appuyer la réalisation d'une étude de préfaisabilité. Le maire de Sorel-Tracy espère qu'un tel pont doperait le développement économique. « Ça ferait un boom économique assez important, ça redynamiserait la région », dit Serge Péloquin. La Chambre de commerce de Sorel-Tracy se montre également enthousiaste. « Au niveau économique et touristique, tout est positif. Il y a très peu d'arguments contre le projet qui tiennent la route », dit son président, Laurent Cournoyer. Lui aussi juge que le service par bateau est dépassé. « Le traversier date d'une autre époque. La région s'est développée. On n'est plus en 1970. »

Québec reste silencieux

Reste maintenant à savoir si Québec embarquera dans le projet. Difficile à savoir, le ministère des Transports n'ayant toujours pas répondu aux questions de La Presse formulée il y a maintenant trois semaines. Quant à Ottawa, même si le pont doit enjamber la Voie maritime du Saint-Laurent -qui relève du fédéral-, Transports Canada a indiqué ne pas avoir son mot à dire puisqu'il n'aurait pas une vocation d'envergure nationale ou internationale.

Sorel veut garder la traverse

Malgré la construction d'un pont, le maire de Sorel souhaite qu'un service de traversier soit maintenu entre sa ville et Saint-Ignace-de-Loyola. « Il ne faudrait pas cesser l'activité du traversier complètement. Il faudrait trouver une façon de le maintenir en lui donnant une vocation plus touristique », estime Serge Péloquin. Selon lui, ce lien demeurerait utile l'hiver pour les motoneigistes et les cyclistes, l'été.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer