La tempête gagne l'est du Québec

À Montréal, les précipitations étaient terminées jeudi en... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

À Montréal, les précipitations étaient terminées jeudi en soirée.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

La tempête qui a enveloppé de neige le sud-ouest du Québec au cours de la journée de jeudi déferle désormais en soirée sur les régions de Québec, Charlevoix, du Bas-Saint-Laurent et de la Côte-Nord.

Selon Robert Michaud, météorologue à Environnement Canada, les plus fortes précipitations de cette tempête devaient s'abattre sur Charlevoix, la Gaspésie et la Côte-Nord au cours de la nuit, ainsi que vendredi matin.

Jusqu'à 50 centimètres étaient attendus dans Charlevoix et dans les Chics-Chocs en Gaspésie.

Environnement Canada prévoit aussi des accumulations allant de 25 à 35 centimètres de neige sur le centre du Québec.

Ce système dépressionnaire arrive de la côte Est des États-Unis, a précisé M. Michaud.

Transport Québec a indiqué jeudi soir que des bourrasques réduisent la visibilité sur les routes 132 et 175.

À Montréal, les précipitations étaient terminées jeudi en soirée, et la visibilité est ainsi bonne sur les routes selon François Giroux de Transport Québec. Dans la région métropolitaine, les chaussées sont dégagées, par contre sur la Rive-Sud et sur la Rive-Nord, certaines chaussées demeuraient enneigées jeudi soir.

La visibilité est réduite jeudi soir sur les routes dans la région de Québec et il y a présence de lames de neige sur plusieurs routes dans Chaudière-Appalaches. Dans le Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et sur la Côte-Nord, plusieurs routes demeurent enneigées.

Transport Québec rappelle aux automobilistes de conserver une distance sécuritaire avec la machinerie de déneigement en raison des nombreux angles morts de ces véhicules.

Plus tôt dans la journée, le service de transport par autocar Orléans Express a annoncé par communiqué que tous ses départs étaient donc «conditionnels» et que plusieurs annulations, retards et interruptions de parcours étaient à prévoir.

Ainsi, les correspondances, dont celles avec d'autres transporteurs, ne sont plus garanties par l'entreprise jusqu'à nouvel ordre.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer