• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Une jeune militaire québécoise retrouvée sans vie à Kingston 

Une jeune militaire québécoise retrouvée sans vie à Kingston

La capitaine Vanessa Chamberland, originaire de Québec, avait... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

La capitaine Vanessa Chamberland, originaire de Québec, avait 27 ans. À Saint-Jean, elle dirigeait un escadron d'élèves officiers.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La crème de la relève militaire canadienne est à nouveau endeuillée par la mort soudaine, lundi, d'une jeune officière des Forces armées rattachée au Collège militaire royal de Saint-Jean-sur-Richelieu.

La capitaine Vanessa Chamberland, originaire de Québec, avait 27 ans. À Saint-Jean, elle dirigeait un escadron d'élèves officiers.

Elle a été retrouvée sans vie à Kingston, où elle suivait temporairement une formation, a indiqué Serge Tsoto, porte-parole des Forces armées. Selon le média spécialisé 45e Nord, la dépouille de Mme Chamberland a été retrouvée dans sa chambre.

« Une enquête est en cours », a ajouté le lieutenant de vaisseau Tsoto.

Vague de drames

La mort de la capitaine Chamberland survient après celui de plusieurs autres jeunes militaires en début de carrière, sans déploiement à leur actif. Au printemps et à l'été dernier, quatre élèves ou récents diplômés du Collège militaire royal (CMR) de Kingston sont morts en quatre mois. 

L'élève officier Harrison Kelertas, Montréalais de 22 ans, et son ami Brett Cameron, 20 ans, sont morts juste avant la fin de leurs études, en mai. Le second devait porter le cercueil du premier. En juin, le Québécois Éric Leclerc, 39 ans, aurait mis fin à ses jours, selon sa famille. Il venait de recevoir son diplôme du CMR Kingston. En août, le corps inanimé de l'élève officier Matthew Sullivan a été retrouvé dans sa ville natale de Saint John, au Nouveau-Brunswick. Il avait 19 ans.

Plus tôt ce mois-ci, l'armée a déclenché une vaste enquête sur la vie au CMR, dans la foulée de ces morts et d'allégations d'inconduites sexuelles.

En septembre dernier, Michael Pinel-Duquette mourait à seulement 19 ans, deux semaines après avoir entamé sa formation militaire de base à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le Régiment ébranlé

« Le Régiment est grandement secoué par la perte d'une des nôtres », a écrit sur Facebook le 12e Régiment blindé du Canada, au sein duquel Vanessa Chamberland a travaillé entre 2011 et 2014, avant d'être mutée au CMR Saint-Jean. « À ce moment-ci, nous ne détenons pas de détails quant aux circonstances du décès. » 

Le même Régiment a perdu un autre jeune membre, récemment libéré pour sa part. Le caporal-chef à la retraite Simon Girard, 27 ans, se serait donné la mort dans la nuit suivant le jour du Souvenir, soit le 11 ou le 12 novembre dernier. Il avait été déployé en Afghanistan il y a quelques années.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs militaires expriment leur désarroi devant ces disparitions et offrent leurs condoléances aux familles éplorées.

La capitaine Chamberland avait la réputation d'être une grande sportive et une grande amatrice de plein air, selon 45e Nord. 

« Elle était une adepte de course à pied, cross country, ski alpin, jiu-jitsu brésilien, muay thaï et boxe et fière d'avoir fait l'ascension du mont Washington (États-Unis), du mont Ben Nevis (Écosse) et plus récemment du mont Blanc (France) », a écrit le média spécialisé.

Sa famille n'a pas immédiatement rappelé La Presse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer