• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Charles Taylor devient le premier lauréat du prix Berggruen 

Charles Taylor devient le premier lauréat du prix Berggruen

Charles Taylor est bien connu au Québec pour... (PHOTO AP)

Agrandir

Charles Taylor est bien connu au Québec pour avoir coprésidé la commission Bouchard-Taylor, qui se penchait sur les pratiques d'accommodement reliées aux différences culturelles.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sidhartha Banerjee
La Presse Canadienne
Montréal

Le philosophe québécois Charles Taylor s'est dit «ému» et «honoré» d'avoir reçu le tout premier prix Berggruen, qui a été créé dans objectif de réconcilier les grandes cultures dans le monde, a-t-il rappelé.

Le prix, annoncé tard mardi, est accompagné d'une bourse de 1 million $ US remise par l'Institut Berggruen, un groupe de réflexion californien non partisan fondé en 2010.

Dans un communiqué, l'Institut a précisé que le professeur de 84 ans de l'Université McGill était le premier lauréat du prix, qui sera remis annuellement à un penseur «dont les idées ont une grande importance pour former la compréhension de l'humain et contribuer à l'avancement de l'humanité».

«Ça m'émeut beaucoup parce que c'est quelque chose qui me tient à coeur. J'essaie en quelque sorte de contribuer à ce but dans mon travail. Le fait qu'on reconnaisse que mon travail a une pertinence pour cela, ça me fait chaud au coeur», a-t-il confié en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.

Charles Taylor est bien connu au Québec pour avoir coprésidé, avec Gérard Bouchard, la commission Bouchard-Taylor, qui se penchait sur les pratiques d'accommodement reliées aux différences culturelles.

L'Institut affirme que sa mission est de «développer des idées fondatrices» et de les utiliser pour contribuer à former les institutions politiques et sociales du XXIe siècle.

Son fondateur, le philanthrope et investisseur Nicolas Berggruen, a rendu hommage à M. Taylor, qui a été choisi par un jury indépendant en raison de ses contributions à différents enjeux des sciences sociales, des affaires publiques et des sciences humaines.

M. Taylor recevra son prix au cours d'une cérémonie qui se tiendra à New York, le 1er décembre.

À cette occasion, le professeur livrera un discours qui portera sûrement sur la réconciliation entre les différentes civilisations du monde, a-t-il précisé.

«La perception de Nicolas Berggruen, c'est qu'il y a des difficultés à se comprendre entre ceux qui agissent à l'intérieur de telle civilisation et ceux qui agissent dans les autres. Ça crée des difficultés énormes pour la politique», a-t-il dit, citant l'exemple de l'invasion de l'Irak par l'administration de George W. Bush en 2003, qui reposait sur «une perception très imparfaite de la civilisation dans le monde arabe».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer