• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Des personnes handicapées s'adonnent au surf en Nouvelle-Écosse 

Des personnes handicapées s'adonnent au surf en Nouvelle-Écosse

Mohammed Ibrahim, un réfugié syrien, a pu goûter... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Mohammed Ibrahim, un réfugié syrien, a pu goûter aux joies de la planche.

Photo La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Des surfeurs de capacités diverses ont pris d'assaut une plage de la Nouvelle-Écosse, ce week-end, pour l'événement They Will Surf Again, qui permet aux gens ayant des handicaps de profiter de la liberté de surfer sur les vagues.

Plus de 40 personnes avec des handicaps, incluant 14 immigrants récents de la Syrie et de l'Irak, s'étaient inscrites à l'événement à la plage Martinique, près d'Halifax, samedi. Les organisateurs ont indiqué qu'il s'agissait du seul arrêt canadien de la tournée Life Rolls On, qui met en place des événements similaires dans d'autres villes à travers le continent.

Jesse Billauer, qui a fondé l'organisation établie aux États-Unis à la suite d'un accident de surf l'ayant rendu tétraplégique il y a une vingtaine d'années, est venu de la Californie pour soutenir les quelque 115 bénévoles travaillant à la bonne marche de l'événement.

Justin Burdon, qui a une lésion cérébrale, a vécu l'expérience de l'océan pour la première fois en 12 ans, alors qu'il arborait un large sourire le long des vagues, sa planche manoeuvrée par un groupe de bénévoles.

Sa mère, Elizabeth Burdon, a dit croire que son sourire «disait tout», faisant valoir le sentiment de liberté qu'il a dû éprouver à pouvoir avancer sans effort sur une planche dans l'eau.

Ali Allawi, qui est arrivé à Halifax de l'Irak il y a deux ans, nageait derrière ses fils Hussein et Ayoob, ayant tous deux des handicaps, alors qu'il pratiquait le surf pour la première fois.

«Quand je vois la réjouissance de tous ces gens avec des handicaps, pas seulement mes fils, je suis heureux, a dit M. Allawi. Nous sommes heureux au Canada.»

Vicki Morton, qui se tenait en équilibre sur sa seule jambe durant sa première tentative sur une planche lors de l'événement inaugural en Nouvelle-Écosse en 2014, a affirmé que les plages et les bikinis pouvaient être intimidants pour certaines personnes avec un handicap, ce qui fait que chaque année, elles sont impatientes de «pouvoir sentir que c'est leur plage, qu'elles peuvent y arriver».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer