Le feu de forêt de Fort McMurray enfin stabilisé

Un résidant du quartier Timberlea constate les dégâts... (PHOTO TOPHER SEGUIN, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Un résidant du quartier Timberlea constate les dégâts causés par l'incendie, le 2 juin à Fort McMurray.

PHOTO TOPHER SEGUIN, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

L'immense feu de forêt qui a détruit une partie de la ville de Fort McMurray s'est stabilisé ces derniers jours, pour la première fois depuis son embrasement il y a six semaines, ont indiqué lundi les autorités.

Jusqu'à présent classé « hors de contrôle », l'incendie est désormais considéré comme « contenu », selon le dernier relevé du service des incendies de l'Alberta.

Le feu a ravagé 5896 km2 de forêts, contre 5820 km le 1er juin lorsque les premiers habitants ont commencé à regagner Fort McMurray, coeur de l'industrie pétrolière canadienne.

Les abondantes pluies sur la région ces derniers jours ont largement contribué à aider le travail des pompiers et à stopper l'avancée des flammes.

Quelque 100 000 habitants avaient fui précipitamment Fort McMurray et les alentours début mai, face à l'avancée soudaine d'un gigantesque feu de forêt.

Le service des incendies a allégé son dispositif sur le terrain avec quelque 1500 pompiers engagés pour lutter contre l'incendie au coeur de la forêt boréale, soit un millier de moins en une semaine.

La production pétrolière a repris graduellement au cours des dernières deux semaines, à mesure que les habitants regagnaient cette région sinistrée, mais le retour de production à celui de fin avril ne sera pas atteint avant un mois, selon les compagnies pétrolières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer