La présumée doyenne du monde s'éteint à Laval

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Elle aimait raconter des blagues, rêvait de rencontrer Justin Trudeau et ne s'était jamais habituée au glacial hiver québécois. Cicilia Laurent, cette Haïtienne venue s'installer à Laval chez son petit-fils après le séisme de 2010, s'est doucement éteinte lundi, à l'âge de 120 ans.

«Elle était plus fatiguée ces derniers temps. Elle est morte de façon naturelle, à la maison», a expliqué Marie-Lorna Pierre, conjointe du petit-fils de la défunte, chez qui elle vivait depuis son arrivée au Québec.

«C'était une personne enjouée, très joyeuse, souriante, raconte Mme Pierre. C'est plutôt le froid qui lui posait un peu problème, sinon [...] elle voulait toujours sortir et elle trouvait que c'était un beau pays ici.»

Mme Laurent est née le 31 janvier 1896, selon un acte de naissance délivré par le gouvernement haïtien en 2005, à peine 109 ans plus tard. Si ce papier lui a permis d'immigrer au Canada, le Guinness World Record n'a jamais voulu en reconnaître la validité. Ce qui explique que Cicilia Laurent n'a jamais pu détenir le titre de doyenne du monde - un honneur qui revient à une Italienne de 116 ans, Emma Morano.

Cela n'a pas empêché la Lavalloise d'adoption de recevoir ces dernières années des lettres de félicitations de la reine, des anciens premiers ministres Stephen Harper et Jean Charest et de souffler, plus récemment, les bougies de trois immenses gâteaux formant le chiffre 120.

«Elle riait tout le temps. Moi, c'est comme si je venais de perdre une mère tellement la nouvelle m'a touché. Surtout de savoir que l'on n'a jamais pu conclure l'histoire du record Guinness», a déclaré Jean Numa Goudou, journaliste pour inTexto.ca - un journal de la communauté haïtienne. Il a rencontré Mme Laurent à plusieurs reprises à des fins professionnelles. Il aimait écrire sur cette dame «à l'esprit vif et à la mémoire d'éléphant».

Une vedette dans sa communauté

«Les gens faisaient la file pour prendre des photos avec elle. J'ai vu ça, raconte M. Goudou. Pour les gens, c'était une bénédiction de rencontrer une femme de 120 ans. Il y a plusieurs Haïtiens à Montréal qui sont centenaires, mais bien sûr, elle, elle était au-devant de la scène.»

L'ambassade d'Haïti au Canada a d'ailleurs rendu hommage sur Facebook à celle qu'ils ont qualifiée de «doyenne adulée de la communauté haïtienne du Canada».

«Elle nous quitte au terme d'une vie bien remplie, offrant en exemple autour d'elle, une existence consacrée au bien-être et au bonheur des siens.»

Extrait de l'hommage de l'ambassade d'Haïti au Canada

Cicilia Laurent a eu douze enfants, dont six sont morts à la naissance et trois sont toujours vivants. Elle était maintes fois grand-mère et arrière-grand-mère. Elle avait récemment confié que son désir le plus cher était de rencontrer le premier ministre du Canada afin qu'il facilite les démarches d'immigration de membres de sa famille, toujours en Haïti, afin qu'elle puisse les revoir.

«Elle était très attachée à sa famille», n'hésite pas à dire Mme Pierre.

Mme Laurent priait régulièrement, surtout les vendredis alors qu'elle s'installait durant plusieurs heures consécutives. Elle ne mangeait pas de nourriture chimique, regardait des dessins animés et évitait les nouvelles ou les films pouvant la perturber. Son mode de vie aura-t-il été le secret de sa longévité ? Il faut dire que la centenaire avait une santé de fer, elle qui a survécu trois jours dans les décombres de sa maison en 2010, lors du séisme historique qui a ravagé son pays d'origine.

«Centenaire-boom»

En 2015, le Québec comptait près de 1950 centenaires, dont 91 % étaient des femmes. Les données colligées par l'Institut de la statistique du Québec les regroupant dans la catégorie 100+, il est impossible d'avoir des données plus détaillées. Pour ce qui est de l'ensemble du pays, les dernières données officielles datent de 2011. Selon le recensement de cette année-là, plus de 5800 Canadiens étaient âgés de 100 ans et plus, soit 17,4 centenaires pour 100 000 habitants. Les projections démographiques de Statistique Canada révèlent que dans 15 ans, soit en 2031, il pourrait y en avoir plus de 17 000, et en 2061, près de 80 000, alors que la plupart des cohortes de baby-boomers auront atteint l'âge de 100 ans.

Les «super centenaires»

On appelle «super centenaires» les gens âgés de plus de 110 ans. La population mondiale étant vieillissante, ils sont de plus en plus nombreux. Un groupe de recherche américain (Gerontology Reserch Group) a vérifié l'identité et la validité des actes de naissance de 50 super centenaires dans le monde. La liste se trouve sur son site internet. Or, dans les faits, entre 300 et 400 personnes pourraient avoir plus de 110 ans sur la planète, toujours selon ce groupe de chercheurs. Au Québec, des chercheurs du département de démographie de l'Université de Montréal s'intéressent à la longévité et à la mortalité des personnes de grand âge.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer